Introduction de nouveaux rats

Il est déconseillé d’introduire subitement un nouvel individu dans une troupe déjà formée. Il est important de prendre votre temps quand il s’agit de présenter un nouveau rat à votre groupe afin d’éviter les blessures qu’ils pourraient s’infliger et/ou un stress important. Chaque rat est unique, et bien qu’ils soient sociaux, ils ont tous leur propre façon d’accepter un nouveau venu. Certains accepteront sans problème un nouvel individu, quand d’autres auront besoin de plus de temps. Quelques rats pourraient même ne pas accepter l’arrivée d’un inconnu.

La rencontre

Quarantaine

Comme pour la plupart des animaux, il est conseillé de réaliser une quarantaine si vous adopter un nouvel individu. Malheureusement, il n’est pas aisé de réaliser cette dernière dans des conditions adaptées. L’objectif d’une quarantaine est d’empêcher la transmission de bactéries et de virus qui pourraient être en incubation chez votre nouveau rat. Mais pour être correctement réalisée, il vous faudrait deux systèmes d’airs différents (donc des pièces séparées ne communiquant pas directement), et aucun contact direct et indirect entre le nouveau venu et vos rats. Si l’absence de contact direct est facile à mettre en place, en vous occupant de ce rat et de vos autres rats, vous participez à la transmission indirecte des germes, quand bien même vous vous laveriez et désinfecteriez les mains. La transmission peut se faire par l’air, par vos vêtements, par vos autres animaux de compagnie, par les autres habitants de la maison et par les objets.

Une quarantaine est censée durer entre 2 et 3 semaines. Mais si des symptômes apparaissent chez votre rat, il convient de reporter cette durée de quarantaine à partir du moment où les symptômes ont disparu.

Dans le cas où votre nouveau rat déclarerait une maladie, amenez-le rapidement à votre vétérinaire et informez-le que vous possédez d’autres rats afin de recevoir les conseils nécessaires à l’évitement de la transmission.

Généralement, vous n’aurez pas besoin de mettre en place ce système de quarantaine puisque les rats que vous adoptez seront censés provenir d’éleveur sérieux et que vous aurez pris soin de ne pas sélectionner un individu qui semble malade.

Si vous sauvez un rat sauvage des villes, nous vous conseillons de l’amener rapidement chez un vétérinaire pour contrôle. Votre geste est louable, mais il serait fort dommage qu’il apporte des maladies auxquels vos rats domestiques ne sont pas préparés. Essayez de mettre en place une quarantaine et pensez à éviter toute transmission indirecte.

Terrain neutre

Une bonne solution pour présenter un nouveau rat à votre troupe et de les faire se rencontrer dans un terrain neutre où personne n’aura a priori besoin de défendre son territoire. Il convient de ne pas utiliser un endroit où vos rats ont l’habitude d’aller, c’est-à-dire les alentours de la cage et votre canapé s’ils ont l’habitude de vous y retrouver. Sélectionnez un lieu où vos rats ne vont jamais, comme par exemple la table de la salle à manger, votre lit ou dans la baignoire.

Pendant toute introduction, il est nécessaire que vous les surveillez. Une bagarre pourrait être vite arrivée et les blessures handicapantes.

La durée de présentation dépendra principalement de vos rats et de leur caractère. Vous pourrez réaliser plusieurs petites séances ou une longue séance, dépendemment de l’âge, du sexe et des personnalités des rats en question.

Si les présentations se passent bien, vous pourrez les laisser ensemble en terrain neutre pendant plusieurs heures afin de leur laisser le temps nécessaire pour s’adapter les uns aux autres.

Le temps nécessaire à cette étape cruciale peut aller d’une heure à plusieurs jours. Si la rencontre initiale ne se passe pas bien, vous devrez prendre le temps de proposer plusieurs petites rencontres.

Positionner la cage du nouveau rat à proximité de celle de votre troupe permettra un meilleur partage des odeurs corporelles et une acceptation plus aisée, ce sans risquer la moindre blessure.

Diminuer leur odeur

Dans la plupart des situations, réduire ou masquer l’odeur naturelle des rats permettra une meilleure introduction. Certaines personnes utilisent des substances aromatiques, comme de l’extrait de vanille, sur les rats afin de masquer leurs odeurs aux autres individus. Pour présenter des rats plutôt territoriaux ou qui vivent déjà en groupe, vous pouvez également opter pour un bain. Dans ce cas, lavez le nouveau rat en premier en utilisant un shampoing pour bébé ou un lait naturel et placez-le dans un lieu neutre. Lavez ensuite les autres rats, et une fois propre, ajoutez-les un à un à l’endroit où la rencontre est prévue, mais restez vigilant. Si malgré cela vous voyez que vos rats sont agités, voire qu’ils se battent avec le nouveau, proposez-leur un peu de thon en boîte. Non seulement ils seront distraits par cette nourriture, mais l’odeur devrait leur prendre le nez et les empêcher de distinguer l’odeur étrangère du nouvel individu.

Retour à la cage

Lorsque vous agrandissez votre colonie, il est essentiel de s’assurer que la cage que vous possédez est assez spacieuse. Une cage trop petite aura tendance à augmenter l’agressivité de vos rats.

Avant de faire revenir votre colonie nouvellement formée dans sa cage, il convient de procéder à un nettoyage en profondeur de celle-ci afin de réduire considérablement les marquages de territoire. Outre limiter l’agressivité de vos rats, cela permettra également au nouveau venu de ne pas se sentir stressé par les odeurs territoriales.

Utilisez de nouveaux couchages, de nouvelles serviettes, un bol de nourriture et un biberon d’eau nettoyé et contenant de la nourriture qui a été changée et assurez-vous que les accessoires de la cage ont été correctement nettoyés.

Réagencer les couchages, tunnels, spoutniks et autres accessoires peut participer à limiter le comportement territorial de vos rats. Si vous introduisez de jeunes ratons, il est également possible de leur proposer des accessoires (comme des sputniks) dont l’entrée est trop étroite pour vos rats adultes. Cela leur permettra d’avoir un lieu où ils se sentiront protégés de votre colonie en cas de besoin.

Scénarios spécifiques

Aggression

Vous pouvez vous attendre à un certain niveau de chamaillerie post-introduction, le temps pour la colonie de ré-établir les rangs hiérarchiques, notamment de la part du rat alpha. Il est ainsi commun d’entendre des piaillements occasionnels ainsi que d’observer des séances de toilettages intenses ou forcées. Du moment qu’il n’y a pas de signe d’agression sérieuse, de combat ou de blessure, cela devrait prendre fin en quelques jours.

Vous pouvez utiliser un brumisateur pour asperger les rats qui pourraient se disputer. Le nouveau venu peut aussi bien être l’initiateur des chamailleries et demander à prendre le statut de rat alpha.

Retirez immédiatement les rats qui deviennent agressifs. Pour évitez de vous faire mordre accidentellement, pensez à utiliser un linge ou des gants pour attraper l’agresseur.

Un rat qui devient agressif pourra être démasqué par plusieurs signes : un dos arqué, les poils hérissés, des sifflements, ou lorsqu’il pousse latéralement l’autre individu.

Malheureusement, il arrive parfois que certains rats soient agressifs par nature envers ses autres congénères. Si son comportement est vraiment ingérable pour ses compagnons, vous pourrez envisager de le faire castrer ou stériliser afin de faire descendre son taux d’hormone et diminuer son comportement agressif. Si l’opération ne suffit pas, il se peut que vous soyez en possession d’un de ces rares rats qui ne supportent tout bonnement pas la présence de congénères.

Dans le cas où vous auriez un rat unique qui n’accepte pas l’arrivée d’un nouveau compagnon, vous pouvez essayer de placer le nouveau venu dans la cage de vie après en avoir retiré son résidant. De cette façon, le nouveau s’appropriera ce nouveau territoire et lorsque vous réintroduirez votre ancien résident dans la cage, les rôles seront interchangés et il sera considéré comme le nouveau venu.

Peur

Il arrive parfois qu’un rat soit effrayé par d’autres rats. Il aura alors tendance à se cacher et à ne sortir que pour aller chercher de la nourriture et pour se désaltérer. Le rat aura tendance à prendre une position debout (sur ses deux pattes arrières) et à couiner dès qu’un de ses compagnons s’approche de lui. Ces rats particulièrement peureux doivent être présentés en douceur à de nouveaux compagnons.

Acclimatation entre rats mâles adultes

Acclimater des rats mâles adultes est certainement la situation la plus tendue. Il est absolument nécessaire de procéder à des présentations adaptées. Les rats mâles tendent à être très territoriaux lorsqu’ils rencontrent un autre adulte qu’ils ne connaissent pas. Il n’est pas rare que certains mâles ne puissent vivre que seul du fait de traumatismes faisant suite à des techniques d’introductions inadaptées.

Acclimatation entre ratons et adultes

Si les rats font souvent de bons oncles et tantes, il est nécessaire de porter une attention particulière lors de l’introduction des ratons dans un groupe d’adultes. Il est en effet déjà arrivé que des adultes blesses, voire tuent, des petits. Ne faites pas entrer un petit de moins de 5 semaines dans un nouveau groupe.

Lors de la phase de rencontre en terrain neutre, nous vous conseillons de poser votre main sur le dos de votre adulte, afin de pouvoir réagir rapidement si celui-ci se mettrait à vouloir attaquer le raton. Si le rat semble ne pas accepter le petit, vous pouvez tenter d’appliquer l’urine de ce premier sur le raton afin qu’il porte son odeur (si c’est possible).

Il arrive parfois que les rates adultes soient plus enclines à attaquer une jeune rate. Soyez attentif, car cela peut être traumatisant pour le raton.

Si rien ne semble fonctionner, il est préférable d’attendre l’âge de 8 à 10 semaines avant d’introduire le raton à sa nouvelle colonie.

Acclimatation d’un couple reproducteur

Si vous souhaitez reproduire vos rats, il n’est pas nécessaire de leur enlever leurs odeurs respectives car elles participent à l’excitation sexuelle et à la reconnaissance des genres. Dans le cas où la femelle ne serait pas encline au coït et/ou le mâle serait un peu trop turbulent avec elle, proposez une cachette dans laquelle seule la femelle peut entrer (donc avec une entrée trop étroite pour un rat mâle adulte). Cela lui donnera une chance d’échapper à ses avances si ces dernières lui semble trop hâtives.

Le meilleur moment pour former votre couple reproducteur correspond à la période des chaleurs de votre rate. Il est possible de conclure en leurs présences si votre rate arche son dos en redressant son bassin (position de lordose) lorsqu’elle est stimulée (par des gratouilles en bas du dos, par exemple) ou si elle fait vibrer ses oreilles.

Après avoir observé plusieurs coïts, vous pourrez replacer chaque membre du couple dans leurs cages respectives. Il se peut que les autres mâles montrent trop d’interêt envers le futur papa. Si des problèmes comportementaux sont observés, vous pourrez faire prendre un bain à ce dernier afin de lui retirer les odeurs de la femelle.