Gestation chez la rate

Déterminer si une rate est gestante peut être compliqué, particulièrement si la reproduction n’était pas prévue. Cela peut être anxieux, que ce soit pour les nouveaux adoptants de rats ou pour les éleveurs.

Un bouchon muqueux après copulation est signe que la rate a été montée avec succès. Le bouchon muqueux (bouchon cireux ou bouchon copulatoire) est formé par les sécrétions des glandes sexuelles du rat mâle. L’objectif de ce bouchon est de maintenir le sperme dans le vagin de la femelle. Il servirait également à empêcher d’autres rats de féconder la femelle. Si la présence d’un bouchon muqueux ne veut pas forcément dire que la rate sera fécondée avec succès, cela en augmente quand même beaucoup les chances. Le bouchon finira plus ou moins rapidement par tomber et vous pourrez parfois le retrouver dans la cage ou sur les lieux où la reproduction s’est déroulée.

Palper la zone abdominale d’une rate (le ventre) pour essayer de sentir les foetus n’est pas recommandé. Ils sont bien souvent trop petit pour être senti dans l’utérus, et malgré des palpations en douceur, ils pourraient être abîmés. Une palpation de foetus de plus de 14 jours semble moins risquée, mais devrait toujours être pratiquée avec le plus grand soin.

Signes de gestation

Cessation du cycle oestral

Une rate n’aura plus de chaleur durant la période de gestation. Si elle loupe seulement un cycle, cela peut dire qu’elle a été gestante mais qu’elle a perdu la portée. Néanmoins, comme toutes les rates ne sont pas démonstratives lors de leurs chaleurs, il vous faudra regarder d’autres signes de gestation.

Changement comportemental

La gestation induit des changements hormonaux chez les rates, ce qui peut se traduire par des modifications comportementales. Durant la gestation, une rate docile peut devenir plus agressive et territoriale envers les personnes et autres rats et une rate fuyante ou agressive peut devenir plus calme.

Une fois gestante, une rate ne montre plus d’intérêt envers les mâles. Porter vos rats mâles avant de manipuler vos femelles conduit généralement à une analyse olfactive et un plus grand intérêt de vos femelles. En revanche, une rate gestante ne réagira pas (ou peu) à ces odeurs de mâles.

Une rate gestante montrera également plus d’intérêt dans la nourriture et pourra avoir tendance à voler celle de ses congénères et à cacher sa nourriture.

Suivi de la prise de poids d’une rate gestante

Peser une rate avant de la faire se reproduire, puis suivre au jour le jour l’évolution de son poids s’avère être la meilleure façon de déterminer et suivre sa gestation depuis le début.

Pour bien suivre la prise de poids, il faut une balance précise à 1 gramme, comme les balances de cuisine modernes. Pour réussir à peser correctement une rate, il faut la mettre dans un saladier pour éviter qu’elle ne sorte de la balance avant même que le poids ne puisse être pris. La pesée doit être réalisée tous les jours à la même heure.

Suivi de la gestation de la rate

Courbes de la prise de poids d'une rate en gestation
Obtenez la version grande format en téléchargeant la courbe de prise de poids des rates gestantes (2018) en PNG ou PDF.

La prise de poids commence dès le lendemain après la copulation. Il y aura peu voire pas de jours durant sa grossesse où la rate ne prendra pas au moins un gramme. Durant la première semaine de gestation, la prise de poids sera en moyenne de 3 grammes par jour. Cette prise de poids augmentera à environ 4 grammes par jour durant la deuxième semaine, avant de décoller à 9 ou 10 grammes par jour durant troisième et dernière semaine de gestation.

Une rate verra son poids augmenter d’au moins 30% (soit en moyenne +100 grammes) durant les trois semaines de sa gestation. A la fin de la deuxième semaine, il devient évident que son ventre s’arrondit, et au cours de la troisième semaine la rate peut devenir vraiment énorme.

Un foetus pèsera en moyenne 6-8 grammes à sa naissance. Plus ils seront nombreux plus la rate verra son poids augmenter vers les derniers jours de gestation. Il arrive cependant que des petites portées (de 2 ou 3 foetus) ne soient pas du tout visibles.

Surveiller le poids de sa rate gestante peut également permettre de s’assurer que la gestation se passe sans problème. Au cours de la gestation, il arrive que la rate perde un peu de poids d’un jour à l’autre, ne gagne pas de poids pendant un ou deux jours consécutifs, ou prennent soudainement beaucoup de poids. Ces variations ne sont pas nécessairement le signe d’une anormalité.

Si cependant ces anormalités sont retrouvées sur plusieurs jours consécutifs, ils peuvent être le signe d’un problème. Une rate qui arrête soudainement de prendre du poids durant la troisième semaine de gestation et dont la gestation est visuellement prouvée (gros ventre rond), doit vous interroger. Il se peut que les foetus soient morts tôt et qu’ils n’aient pas pu être ré-absorbés par le corps de la rate ou qu’ils n’aient pas pu être avortés naturellement, que la prise de poids ne soit le fruit que d’un problème médical sans rapport avec une gestation ou que les foetus soient bloqués et que la rate n’arrive pas à mettre bas.

Si la date du terme (+21-22 jours après la reproduction) est dépassé et qu’aucun petit n’est sorti, il faut rapidement se rendre chez son vétérinaire. De même, si vous voyez que votre rate est en travail depuis plus de 4 heures et qu’aucun petit n’est encore sorti, il faut rapidement l’emmener chez le vétérinaire : les petits sont certainement bloqués dans le bassin et une césarienne sera la seule solution pour sauver la mère et espérer sauver quelques petits.

Une perte constante de poids est typiquement le signe d’une réabsorption des jeunes foetus morts in utero. La perte peut aller jusqu’à 10 grammes par jour. Dans la plupart des cas, ce phénomène se passe sans problème pour la santé de la rate.

Parfois, une réabsorption incomplète peut conduire à une infection utérine. Après la perte de sa portée in utero, surveillez votre rate pour vous assurer qu’elle ne présente aucun signe d’infection ou de maladie comme des fuites vaginales, des odeurs de pus, faible ou haute température corporelle, léthargie, saignements, perte d’appétit, etc. Si vous observez ces symptômes, amenez votre rate rapidement chez le vétérinaire.

Perte de poils autour des mamelons

Au cours de la dernière semaine de gestation, les rates vont perdre les poils de la zone alvéolo-mamelonnaire. Il s’agit d’un processus normal pour permettre un meilleur accès aux mamelons aux ratons.

Construction d’un nid

A l’approche du terme de sa gestation, des augmentations et réductions de certaines hormones mettent en place le comportement maternel chez les rats. Lorsque ces changements ont lieu, la femelle commence à construire un nid : signe que les petits vont bientôt naître. Certaines femelles construisent des nids relativement simples, quand d’autres vont en créer des élaborés pour complètement cacher leurs petits de la vue de tous.

A la fin de la gestation, il est conseillé de fournir de quoi faire son nid à sa rate. Il vaut mieux éviter les vêtements troués et les cordes, car cela pourrait blesser les jeunes ratons. Il faudra aussi envisager de retirer les hamacs et maisons suspendues, au risque que la femelle ne décide de s’y installer avec ses petits. Il faut absolument faire en sorte que les petits ne puissent pas chuter. Même si vous pensez qu’ils sont bien protégés en hauteur si les nids sont spacieux et ont des rebords, sachez que les ratons ont tendance à rester agrippés aux mamelons de leur mère, quand bien même celle-ci se déplace et escalade la cage !