L'alimentation

L’alimentation est la base de la santé de votre animal. Beaucoup de pathologies découlent d’une méconnaissance de ses besoins nutritifs. Il est donc impératif d’appliquer les conseils donnés dans ce chapitre.

L’alimentation du lapin doit remplir plusieurs rôles :

  • Couvrir les besoins métaboliques
  • Favoriser l’usure des dents qui sont à croissance continue
  • Favoriser l’équilibre entre la production de selles dures et selles molles (caecotrophes qui sont réinsérées)
  • Dans la nature, les lapins mangent de la végétation fraîche ou sèche.

 

Ce qui amène à comprendre que la base de l’alimentation du lapin est le foin. C’est un aliment fibreux et ligneux qui permet une usure correcte des dents par frottement et une bonne motricité digestive. Si les humains mangeaient du foin, ils finiaient pas s'use complètement les dents.

Il faut donc donner du foin à volonté. Il doit être de bonne qualité, avec de longs brins, bien verts, sans poussière et doit sentir bon (attention aux moisissures).

Le foin de luzerne est à éviter car il est trop riche en calcium et peut conduire à des calculs urinaires.

L’eau est essentielle également. Elle doit être propre et disponible en permanence. Comparé à d’autres animaux, le lapin a besoin de boire beaucoup (entre 50 et 150 ml/kg/jour), ce qui correspond pour un lapin de 2 kg, à la prise quotidienne d’un chien de 10kg. Il faut penser à filtrer l’eau du robinet si elle est riche en calcaire.

La verdure fait également partie des besoins quotidiens du lapin. Elle doit être fraîche, lavée, séchée et à température ambiante. Pour les lapins qui n’ont pas été habitués aux légumes, on donnera une petite quantité de légumes une fois par jour en surveillant les selles. Puis on pourra introduire graduellement plus de verdure dans son alimentation.

La verdure fraîche apporte les vitamines mais également les fibres et l’eau, ce qui permet un bon fonctionnement digestif et évite les stases. La quantité correcte est d’environ une assiette à dessert remplie matin et soir pour un lapin adulte. L’important est la diversité des plantes et légumes présents dans l’assiette.

Bien souvent les extrudés sont meilleurs que les mélanges de graines, qui sont trop riches.

Globalement, il faut faire attention à la teneur en calcium, en phosphore et en vitamine D des aliments pour éviter les problèmes tels que l’ostéodystrophie ou les calculs urinaires. Si les extrudés sont riches en calcium, il faut faire attention à ne donner que des légumes qui ne contiennent pas trop d’eau.

Sinon il n’est pas nécessaire de s’inquiéter outre mesure de la teneur en calcium de la verdure distribuée tous les jours.