Retour au contenu

La contention

Il est nécessaie de connaître la façon de contenir un animal avant d’envisager toute manipulation. Cela permet d’éviter les accidents, que ce soit pour le rongeur comme pour le manipulateur.

Il faut garder à l’esprit que, dans la nature, le lapin est une proie. Donc le fait de vouloir le prendre dans ses bras et de le manipuler peut être considéré comme une capture. De plus, le squelette du lapin est très fragile, donc peut se briser facilement, sans qu’on le remarque, engendrant une souffrance à vie pour lui qui passera incognito pour vous.

De plus, possédant une musculature puissante, il risque en gigotant de vous blesser.

Le premier réflexe du lapin sera la fuite : il va sauter en essayant de se dégager, ce qui peut être très douloureux pour les bras du propriétaire. Il arrive que le lapin émette un cri strident de panique.

Cette situation est stressante et peut conduire à ce type d’incidents :

  • État de panique intense de l’animal pouvant mener à une décompensation cardiaque.
  • Vrille de l’arrière train non maintenu conduisant à une fracture d’une ou plusieurs vertèbres lombaires et par conséquent à une paralysie immédiate, généralement irréversible.
  • Choc vagal lorsque le lapin est saisi par les oreilles.
  • Déchirure musculaire lorsque celui-ci est saisi par la peau du cou.

L’essentiel est de réaliser une contention confortable pour l’animal comme pour le propriétaire.

Pour sortir le lapin d’un panier ou d’une caisse de transport

Il faut toujours commencer par sortir le train arrière en premier, en prenant soin de maintenir fermement le lapin au niveau de ses vertèbres lombaires avec une main. L’autre main va contenir les pattes avant contre le thorax de l’animal.

Pour tenir un lapin contre soi

On peut placer le lapin sur son avant-bras avec la tête du lapin cachée entre son corps et le pli de son coude. L’autre main doit maintenir les vertèbres lombaires. Une fois que le lapin est habitué à cette contention, il n’est plus obligatoire de mettre sa main sur son dos. 

Si le lapin est confiant et habitué à la manipulation, il peut être maintenu avec une main sous les pattes avant et une sous son postérieur avec le dos de l’animal contre soi. C’est la position en « C ».

Contention dans une serviette

Ceci peut être utile dans le cas où l’on doit réaliser un examen de la cavité buccale du lapin, ou bien des soins du type gavage.

C’est aussi avec cette contention qu’il est le plus sûr de présenter un lapin à une personne dépendante. 

Il faut poser le lapin sur une serviette dépliée. On replie un pan de la serviette sur les pattes avant du lapin. Puis l’on replie un autre pan sur l’arrière train du lapin. Enfin, on replie, en serrant légèrement les pans latéraux de la serviette sur le dos du lapin. Il doit y avoir une certaine tension de la serviette sur le dos du lapin. Il est alors possible de prendre le lapin en gardant une main au niveau des lombaires et l’autre main au niveau des membres antérieurs.

Avec cette contention, l’animal ne peut plus se débattre et le manipulateur évite les coups de griffes éventuels.

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité