Furcifer pardalis

Dimanche 2 septembre 2018, 19:04 Quentin

Saurien aux multiples colorations, endémique des côtes de Madagascar, implanté sur l'île de la Réunion et l'île Maurice

  1.  
Furcifer Pardalise
Source Pinterest

Le caméléon panthère est soumis en France à un quota de détention ne pouvant excéder 25 spécimens. Au-delà, le détenteur doit être titulaire d'un certificat de capacité et d'une autorisation d'ouverture d'établissement d'élevage.

 Habitat et mœurs

 Lézard diurne et arboricole, il réside sur les plaines côtières malgaches, sous un climat semi tropical, avec des températures comprises entre 20°C et 34°C toute l'année. Toutefois, en été, ces températures peuvent atteindre 40°C. L'hygrométrie dépendra notamment du lieu de mesure sur l'île et de la période, mais elle varie entre 60 et 100% sur l'ensemble du territoire. Le climat de Madagascar est rythmé par deux saisons : une saison des pluies de novembre à mars et une saison sèche d'avril à octobre. Néanmoins, de nombreuses variations existent d'une région à l'autre :

  • La pointe nord de l'île (Diego Suarez) connaît un climat chaud et relativement sec. L'extrême sud est presque aussi chaud et encore plus sec (périodes de sécheresse).
  • À l'ouest de l'île, il pleut bien davantage avec de fortes chaleurs. En se dirigeant vers l'est, les températures diminuent sur les plateaux alors que la pluviométrie reste dans les mêmes proportions.
  • Sur les côtes est, la pluviométrie augmente fortement, combinée à une chaleur vive.

Caractéristiques de l'espèce 

Le caméléon panthère est un reptile aux caractéristiques incroyables et propres à lui-même. De par ses nombreux atouts, sa taille peut varier entre 40 à 50 cm pour les mâles et 25 à 35 cm pour les femelles. L'espérance de vie est de 4/7 ans pour les mâles tandis que les femelles vivent en moyenne 3/4 ans.

 Les mouvements indépendants de ses yeux, qui lui confèrent une vision binoculaire, lui permettent de traquer une proie tout en prévenant l'arrivée d'un prédateur, alors que sa vision monoculaire lui donne la possibilité de viser sa cible avec une grande précision. 

Sa langue, dotée d'une ventouse, lui sert de projectile pour attraper sa proie et peut atteindre une distance égale à la taille de son corps. Elle est projetée en environ 1/25e de seconde (à plus de 20 km/h), s'emparant d'une proie qui peut atteindre un tiers de sa propre masse, en la ramenant dans sa bouche en une demi-seconde

Sa peau, qui dispose de plusieurs types de chromatophores chacun contenant un pigment différent :

  • les caroténoïdes des érythrophores sont responsables des couleurs rouge et orange.
  • les ptéridines des xanthophores colorent la peau en jaune.
  • la mélanine des mélanophores donnent les tons noirs et bruns.

Les iridophores, ou guanophores, produisent une coloration « structurelle ». Des nanocristaux de guanine, organisés en couches, réfléchissent différemment les longueurs d'onde de la lumière. Ils produisent ainsi des tonalités flamboyantes. 

Cette faculté lui permet ainsi de changer de couleur pour plusieurs raisons : chez les Chamaeleonidae, en général, ce changement de teinte a pour but de se camoufler et de se fondre dans la végétation. Elles surviennent aussi lors de changement d'état émotionnel : le stress, la peur ou l'excitation sexuelle devant un partenaire possible ou un concurrent probable, mais encore grâce à des facteurs externes comme l'intensité de la lumière, la température et les saisons. Les couleurs de bases du caméléon varient de manière générale, suivant sa localité (répartition géographique de l'espèce sur l'île), c'est par ce biais que l'on a pu nommer les différentes phases existantes. 

Ci dessous un exemple avec un jeune Ambilobe Blue Bar.

Caméléon panthère
Ambilobe Blue Bar

Ses pattes, en forme de pince, sont parfaitement adaptées pour ses déplacements sur le branchage. Elles sont dotées de deux doigts externes et trois internes, soudés sur les pattes antérieures ainsi que trois doigts externes et deux internes soudés sur les pattes postérieures

Dimorphisme sexuel

 Les mâles possèdent un léger gonflement à la base du cloaque, c'est à cet endroit que sont logés les hémipénis. Les femelles sont plus petites et présentent une coloration beaucoup plus terne (marron à rose clair), alors que les mâles exhibent des couleurs beaucoup plus vives. 

Maintenance

Flexarium

 Pour un caméléon panthère, on préconise de manière générale un flexarium (terrarium grillagé) d'une dimension minimale de 60x60x120 (Lxlxh) pour un adulte seul. Cette taille est la plus grande proposée dans l'industrie de fabrication de flexariums. Le grillage permet une ventilation optimale pour cette espèce qui en a besoin. Il faudra éviter avant tout de cloisonner avec du verre, il reflèterait le caméléon qui pourrait penser être face à un congénère, ce qui engendrerait du stress

Il est fortement recommandé de fabriquer le flexarium soi-même et ceci pour plusieurs raisons. Le coût de la fabrication, par rapport à ce qui peut être proposé sur le marché, est bien plus intéressant. Les dimensions que vous choisirez pourront être bien plus grandes et adaptées à la vie du caméléon. Pour finir, il est aussi très important pour l'estime de soi de fabriquer de manière simple et utile, le futur lieu de vie de notre reptile tant désiré qui vous rendra fier au plus haut point ! 

Pour se rapprocher au plus près du biotope de l'animal, il faudra bien entendu ajouter au flexarium de vraies plantes, pour que celui-ci puisse s'épanouir dans un espace le plus naturel possible. De plus, les vraies plantes ont l'avantage de garder l'humidité sur une période plus importante dans l'air ambiant de votre installation. Ajoutez à cela des branches horizontales et verticales dans l'ensemble de l'espace.

Flexarium
Flexarium fait maison 80x70x150 habitable

 

Quelques exemples de plantes que l'on peut facilement trouver en jardinerie et adaptées à votre flexarium:

  • Philodendron (Monstera deliciosa)
  • Areca
  • Caféier
  • Schefflera arboricola
  • Pothos
  • Dracanea
  • Ficus Benjamina
  • Pachira

Le substrat

Si vous fabriquez un flexarium, n'hésitez pas à ajouter de la profondeur à votre bac qui permettra aux racines de se développer plus facilement. Dans l'idéal la composition du substrat est d'un tiers de tourbe blonde, d'un tiers de terreau sans engrais et d'un tiers de sable. Il ne doit jamais être détrempé, au risque de faire mourir vos plantes.  

Hydratation

 L'hydratation chez le caméléon est primordiale. À l'état naturel, la déshydratation est une des causes importantes de mortalité, notamment en saison sèche. Il est important de faire attention à hydrater correctement votre caméléon tous les jours. Pour cela, il existe plusieurs manières de le faire, dépendantes ou tributaires les unes des autres suivant votre installation et les besoins du caméléon : 
  • Le goutte à goutte est l'une des plus importantes façons d'hydrater correctement votre caméléon, en faisant ruisseler les gouttes sur les feuilles de vos plantes. Il pourra ainsi laper les gouttes.
  • Vous pouvez aussi pulvériser manuellement avec un simple spray, ou automatiquement avec un pulvérisateur que vous trouverez aisément sur internet ou dans votre animalerie.
Afin d'éviter les problèmes oculaires liés à une pulvérisation trop puissante, gardez toujours une distance de sécurité entre votre outil et le caméléon. Il est important de ne pas trop pulvériser en journée afin d'éviter une trop importante hygrométrie (seulement une fois le matin au réveil et une fois le soir peu de temps avant ou après extinction des lampes, avec la possibilité de le faire une fois en journée pour être sûr que le caméléon se soit bien hydraté).
  • La brumisation automatique reste un outil négligeable mais qui peut être parfois utilisé pour augmenter l'hygrométrie de votre installation la nuit. Le caméléon à l'état naturel peut tout à fait boire lors d'une averse mais aussi lors de la rosée du matin au réveil, surtout pendant les périodes sèches. C'est de cette manière que le brumisateur peut être utile afin d'humidifier vos plantes la nuit, mais il existe quelques inconvénients, comme par exemple la ventilation importante du flexarium qui fait évaporer rapidement la brume, ou la baisse de température en période plus froide qui pourrait impacter la santé du reptile. Dans tous les cas cet outil ne peut être utilisé seul pour obtenir une bonne hydratation.

Chauffage, UV et éclairage

Pour que la vitamine D3 puisse se synthétiser, les reptiles ont d'une part besoin de la lumière ultraviolette des UVB et d'autre part de la chaleur. C'est ensuite dans la peau du reptile que se passe la conversion du taux de cholestérol en pré vitamine D3. Avec l'action de la chaleur la pré vitamine D3 se convertit en vitamine D3. Ce phénomène s’appelle la photo-conversion cutanée de la vitamine D3.

 Pour ce qui est du matériel de chauffage et diffusion des UV, il existe deux méthodes principales ayant des résultats similaires : 

  • La première est d'utiliser une lampe 3-en-1, celle-ci a la faculté de diffuser à la fois des UVA et UVB et de la chaleur tout en éclairant. L'avantage de celle-ci est d'avoir une durée de vie plus importante que certains néons ou ampoules économiques (la durée de vie est liée directement au taux de diffusion des UVB, qui avec le temps finissent par s'amenuiser). Avec ceci, il est tout à fait possible et même recommandé d'installer un néon UVB de bonne marque (la puissance de diffusion des UVB dépendra de la taille des mailles de votre grillage, si ce sont des mailles fines la puissance devra être plus importante et inversement si ce sont des mailles larges, pour la simple raison que le grillage retient une partie des UVB diffusés), Pensez également à une rampe LED pour donner de la luminosité à votre flexarium, qui aidera ainsi à faire pousser vos plantes.
Les lampes et les néons devront toujours être placés à l'extérieur du flexarium afin d'éviter les brûlures.
  • La seconde méthode est d'utiliser séparément une simple lampe chauffante et une lampe UVB (ou un néon), avec bien entendu la possibilité d'ajouter à ceci une rampe LED, afin d'éclairer de manière plus importante votre flexarium et d'aider la poussée des plantes et de donner un côté naturel pour votre caméléon. Il est important de rappeler que le caméléon a besoin de se sentir au plus proche de son biotope. Les lampes seront, comme précédemment, placées en extérieur du flexarium.
Toutes les lampes et néons, quelle que soit la façon de faire, devront être de bonnes marques, ne négligez rien pour le bien-être de votre animal et attention au matériel à bas prix.  

De manière générale, on éclairera environ 11 heures par jour en hiver, puis on augmentera progressivement de 15 minutes par semaine pour arriver à 12 heures par jour au printemps. Fin avril on allongera la durée d'éclairage de 15 minutes par semaine pour arriver à 14 heures par jour. Début octobre, on diminuera de 15 minutes par semaine jusqu'à revenir à 12 heures par jour, puis à 11 heures en hiver.

L'alimentation 

 Insectivore, le caméléon panthère aura besoin de se nourrir exclusivement d'insectes de bonne qualité, achetés en animalerie ou provenant de votre élevage personnel et nourris par vos soins avant d'être distribués.

Suite à l'achat de vos insectes en magasin et lors de votre élevage, il faudra les nourrir de fruits et légumes qui auront pour rôle de leur apporter l'hydratation nécessaire. Suivant l'insecte, il est possible aussi de leur donner des croquettes pour chien ou chat, des paillettes pour poissons et des restes de nourriture. Dans l'idéal, vous pouvez nourrir vos insectes avec des produits bio, mais le coût risque d'être élevé. 

Il y a deux types d'insecte pour le nourrissage du reptile :

1. Les insectes dits "de bases", qui formeront l'alimentation principale, avec un apport nutritionnel très riche :

  • Grillons
  • Blattes
  • Criquets
  • Sauterelles
  • Vers à soie

2. Les insectes dites "de friandises", qui viendront compléter une fin de repas suite au nourrissage avec les insectes de base. Ils n'ont aucun apport nutritionnel intéressant, si ce n'est le goût qui est souvent très apprécié par les reptiles. Ils sont à donner en ration très limitée et de manière variée afin d'éviter toute addiction qui pousserait votre reptile à refuser des insectes plus nutritifs et meilleurs pour sa santé.

  • Vers de morio
  • Vers de farine
  • Vers de goliath
  • Vers de terre
  • Larves de cétoine
  • Teignes de ruche
  • Mouches
  • Araignées
  • Papillons de nuit
  • Escargots (la coquille peut être mangée, elle est pleine de protéines)
Pour les insectes prélevés dans la nature, il y quelques consignes à respecter :  le prélèvement se fera toujours dans un endroit isolé de tout traitement chimique, afin d'éviter toute ingestion d'insectes traités qui engendrerait de graves maladies pour votre animal. À l'issue du prélèvement de vos insectes, il vous faudra les nourrir pendant plusieurs jours afin qu'ils évacuent de manière naturelle, toute trace de pesticide et d'insecticide qui pourraient rester en eux, malgré les précautions que vous avez pris lors du prélèvement.
Il est fortement recommandé d'élever ses propres insectes afin d'avoir la possibilité de les nourrir sainement depuis la naissance jusqu'à l'âge adulte. Ceci a pour but d'optimiser la qualité des insectes que vous donnerez à votre reptile. De plus, la reproduction à un impact assez conséquent sur la baisse de vos dépenses en termes d'achats d'insectes en magasin.

L'apport en Vitamine D3 n'est pas une obligation à chaque repas, surtout si votre installation comprend des lampes et/ou des néons UVB de qualité et que vous apportez une alimention saine et équilibrée. Une forte dose de vitamine D peut être à l’origine d’une hypercalcémie. Bien entendu chaque expérience est différente, certaines personnes donneront de manière régulière, d'autre moins voir pas du tout. Il faut savoir que l'alimentation et la qualité de votre matériel est une base non négligeable à respecter pour  que votre caméléon soit en bonne santé sans passer par des compléments alimentaires. Cette pratique est à adapter suivant la situation et les besoins de votre animal.  Néanmoins il est conseillé de proposer au moins une fois par semaine des vitamines afin d'être sur que votre caméléon ne manque de rien.

Reproduction en captivité

Le caméléon panthère atteint la maturité sexuelle en moyenne vers l'âge de 8-9 mois, mais il arrive que certains individus précoces le soient vers 6-7 mois. Pour des raisons de sécurité pour vos femelles, nous vous déconseillons de les faire se reproduire avant l'âge d'un an afin d'éviter les rétentions d'œufs. 

Pour reproduire vos caméléons, il faut transférer votre femelle dans le terrarium du mâle. Si elle n'est pas réceptive, elle repoussera violemment le mâle et gardera la bouche ouverte (en signe d'agressivité envers le mâle). Si elle est réceptive, alors le mâle commencera sa parade en hochant de la tête tout en arborant des couleurs encore plus vives. Lors de l'accouplement le mâle monte sur sa partenaire, cela dure de quelques minutes à une demi-heure. Les copulations peuvent se répéter plusieurs fois dans la journée, voire les deux ou trois jours suivants. Ensuite, il vous faudra replacer votre femelle dans son terrarium.

Si l'accouplement réussit, le temps de gestation chez cette espèce est d'environ un mois. Une femelle gravide (enceinte) arborera alors une couleur très sombre tachetée de couleurs plus vives, il vous faudra donc vous préparer à installer tout ce qu'il faut pour que la ponte se fasse dans de bonnes conditions. Les femelles pondent généralement entre 15 et 30 œufs. Pour cela, elles creusent un tunnel de plusieurs dizaines de centimètres dans un mélange à égale proportion de sable, de tourbe et de terreau humide (mais jamais détrempé pour éviter tout risque d'effondrement). 

Une fois la ponte achevée, elle recouvrira soigneusement les œufs du substrat pour reboucher totalement le trou. Quand vous aurez constaté que la ponte a eu lieu, il vous faudra rechercher les œufs, les déterrer délicatement (attention à ne surtout pas les retourner) puis les placer dans l'incubateur. Vous devrez espacer les œufs de manière à ce qu'ils ne se collent pas (garder un bon centimètre d'espace entre chaque œuf) car ils vont grossir tout au long de leur développement.

Les juvéniles

 Contrairement aux adultes, les juvéniles peuvent cohabiter ensemble pendant les cinq premiers mois de leur existence, mais il est toujours préférable, si cela vous est possible, d'élever chaque individu de manière individuelle. Pour ce qui est de leur maintien, il ressemble de près à celui des adultes. Il est possible d'avoir un flexarium plus petit pour le retrouver plus facilement dans le feuillage, mais il vous faudra faire d'autant plus attention avec l'hydratation et bien veiller à ne pas avoir de trop fortes températures dans votre flexarium, les juvéniles étant plus fragiles que les adultes. La puissance des lampes devra être adaptée à la taille du flexarium et à la distance au point chaud. Pour ce qui est de leur alimentation, vous pourrez servir aux juvéniles des micro grillons et des drosophiles à volonté.

Furcifer Pardalis

Résumé

Caméléon panthère

Furcifer pardalis


Règne
Animalia
Embranchement
Chordata
Classe
Reptilia
Ordre
Squamata
Famille
Chamaeleonidae
Genre
Furcifer
Espèce
pardalis
Race
Caméléon panthère

Reproduction

Âgé de 1 an minimum.

Un mois de gestation.

15 à 30 œufs.


Développement

Il mue et se développe toute sa vie.


Taille

40 à 50 cm pour les mâles.

25 à 35 cm pour les femelles.


Maintien
  • Flexarium grillagé de 60x60x120 minimum pour un adulte.
  • Plantes naturelles non toxiques.
  • Lampe 3-en-1 de bonne qualité, avec néon UVB et rampe LED.
  • Substrat composé de tourbe blonde, de terreau sans engrais et de sable.

Régime alimentaire

Insectes de qualités avec un bon apport nutritionnel et bien nourris.


Hygrométrie

50 à 60% d'hygrométrie constante avec un pic à 80% en journée.

80 à 100% la nuit et le matin avant l'allumage des lampes.


Température

Jour :

  • 32 à 35 °C en saison chaude.
  • 28 à 30 °C en saison froide.

Nuit :

  • 18 à 22 °C (température ambiante).

 


Localisation

Côtes Nord/Est de Madagascar, île de la réunion , île Maurice.


Partagez !