janv. 29

Volkswagen s'excuse d'une étude impliquant des singes gazés

Lundi 29 janvier 2018, 09:53 Caroline
Volkswagen a fait respirer des gaz d'échappement à dix singes pour tester leurs effets

Volkswagen a fait respirer des gaz d'échappement à dix singes pour tester leurs effets

Les constructeurs automobiles allemands avaient fait appel à un institut de recherche, l'European Research Group on Environment and Health in the Transport Sector, afin de vérifier les effets des gaz d'échappements des voitures diesel Beetle.

Une dizaine de singes ont donc été placés dans des chambres hermétiques où des écrans auraient été placés pour les divertir, pendant que le moteur d'une coccinelle tournait, les obligeant à respirer les gaz d'échappement du véhicule.

La voiture testée faisait partie des véhicules modifiés pour afficher un taux de pollution inférieur à celui produit. L'étude ayant eu lieu en 2014, le scandale dieselgate n'avait pas encore éclaté et les scientifiques n'étaient pas au courant de la fraude. L'entreprise espérait démontrer par cette expérience que les véhicules diesel modernes étaient moins polluants que les anciens. Volkswagen s'excuse alors, tout en rejetant la faute sur les méthodes scientifiques employées par l'Institut de recherche : 

"Nous estimons que cette méthode scientifique était une erreur et nous excusons pour celle-ci"

"Nous sommes convaincus que les méthodes scientifiques choisies à l’époque étaient mauvaises"

Source : LeParisien

Articles similaires