déc. 20

[Vidéo] L214 publie une vidéo sur l'abattage d'anciens chevaux de course

Jeudi 20 décembre 2018, 17:58 Julie
C'est la onzième vidéo choc que l’association publie sur l'abattage d’animaux en France

C'est la onzième vidéo choc que l’association publie sur l'abattage d’animaux en France

Si vous aimez les animaux et suivez l'actualité animalière, il n'est pas nécessaire de vous présenter l'association L214, qui milite pour la défense animale. Des dizaines de vidéos ont été publiées par L214, sur l'abattage des animaux en France, avec pour but de dénoncer la maltraitance dont sont victimes certains animaux lors de leurs derniers instants. 

Cette fois-ci, c'est dans l'abattoir d'Equevillon, situé dans le Jura que l'association s'est infiltrée entre août et novembre 2018. C'est ici que des chevaux, âgés entre 2 ans et 15 ans, des équidés de course ou de jeunes trotteurs pas assez rapides, patientent dans "le couloir de la mort".  Rappelons que la durée de vie moyenne d'un cheval est de 30 ans.

https://twitter.com/L214/status/1075302162262093825

Les images sont insoutenables : les chevaux parqués dans l’écurie adjacente à la salle d’abattage jusqu'au moment où ils sont embarqués au box d’immobilisation. Ensuite, vient l’étourdissement au matador (pistolet à tige perforante), la suspension et enfin la saignée des chevaux suspendus par les pattes. Mais certains équidés résistent, et reçoivent donc des coups d'aiguillon électrique (autorisé par la loi), mais aussi des coups de bâton afin de les faire avancer. Sébastien Arsac, cofondateur de L214 s'indigne : 

"C'est une trahison de l'être humain. C'est qu'on les a bichonnés, on a parié sur eux, c'était des stars quand ils couraient sur les hippodromes. Et puis, là, ils finissent leur vie de façon lamentable."

Mais ce qui est le plus choquant est que malgré les maltraitances que subissent les pauvres animaux, l'abattoir respecte la réglementation en vigueur, en France. C'est ainsi que L214 précise : 

"Ce 11e abattoir montre que la question de la conformité à la réglementation (que les citoyens ignorent le plus souvent) n’est pas le cœur du problème. C’est la question même de tuer les animaux et la violence qui en découle qui est choquante."

France Galop et Le Trot (deux fédérations de courses) ont signé une charte qui implique la mesure 8 : "Assurer, tout au long de la vie des chevaux, les soins nécessaires, leur mort devant advenir dans des conditions décentes lorsqu'il n’existe pas de thérapies efficaces ou économiquement supportables." Pourtant, chaque année en France, 13 000 chevaux ont été tués de cette manière en 2016 et la majorité sont des chevaux de course. 

L'association demande : 

"Au président de la République Emmanuel Macron la mise en œuvre d’une politique volontariste et ambitieuse afin de réduire d’au moins 25 % d’ici 2025 le nombre d’animaux tués dans les abattoirs français."

Référence

Mustière, A., (2018). L214 dévoile une nouvelle vidéo sur l'abattage d'anciens chevaux de course. Repéré sur La dépêche.

Articles similaires