juin 13

[Vidéo] L214 : la souffrance des poulets aux antibiotiques

Mercredi 13 juin 2018, 18:22 Julie
L'association dénonce Maître Coq dans une nouvelle vidéo choc

L'association dénonce le producteur Maître Coq dans une nouvelle vidéo choc

Après avoir dénoncé plusieurs élevages de poules en cages dans deux vidéos chocs, diffusées au mois de mai (Cf. : [Vidéo] L214 dénonce un élevage de poules en cage) (Cf. : [Vidéo] L214 continue ses enquêtes au sein des élevages de poules), l'association L214 continue ses enquêtes. 

Cette fois-ci c'est un élevage de l'usine Maître Coq de plus de 30 000 poulets, qui sert aussi de lieu de formation pour des étudiants en BTS productions animales, qui fait parler de lui. En effet, L214 a tourné, fin avril et début mai 2018, en Vendée, une vidéo montrant des poulets entassés à plus de 21 par m², sans accès à l’extérieur. De plus, les animaux y reçoivent de manière systématique et préventive des antibiotiques, contrairement à ce qu’affiche la marque qui les commercialise.

Sélectionnés génétiquement pour grossir vite, les animaux se déplacent avec difficulté afin d'atteindre leurs abreuvoirs. Certains sont couverts de blessures et semblent en détresse respiratoire. D'autres agonisent à côté de cadavres.

L’association L214, souhaite porter plainte ce mardi 12 juin 2018, auprès du jury de déontologie publicitaire pour la communication de la marque autour du bien-être animal et de l’usage antibiotique. Sa directrice explique : 

"À travers cette enquête, c’est tout un système de production intensif que nous pointons du doigt : non seulement les conditions de vie des poulets dans cet élevage sont inacceptables mais en plus la marque nous berce d’illusions avec un discours autour du bien-être animal et de l'usage des antibiotiques qui ne correspond pas à la réalité. C’est aberrant qu’une telle exploitation puisse encore accueillir des groupes de jeunes en formation et que l’on valorise ce “modèle” auprès des générations futures !" 

Pas loin de 800 millions d'individus sont tués par an, pourtant, 91 % des Français se déclarent défavorables à l’élevage intensif de ces oiseaux. 91 % également considèrent que la prise d'antibiotiques en élevage de poulets est un problème important. Le docteur Stéphane Gayet, médecin des hôpitaux au CHU de Strasbourg, souligne :

 "Ces molécules se retrouvent ensuite dans nos assiettes car contrairement aux virus, elles ne sont pas détruites par la cuisson." 

 D’ici à 2050, la résistance aux antibiotiques pourrait causer la mort d’une personne toutes les trois secondes dans le monde.

Référence

Torgemen, E., (2018). Poulets aux antibiotiques : la nouvelle vidéo choc de L214. Repéré sur Le Parisien.

Articles similaires