juin 3

Une maman paresseux retrouve son petit grâce à un smartphone

Dimanche 3 juin 2018, 17:57 Julie
Des sauveteurs réunissent un bébé paresseux et sa maman grâce à des enregistrements audio

Des sauveteurs les ont réunis grâce à des enregistrements audios

C'est sur une plage du Costa Rica que des touristes ont découvert un bébé paresseux, seul, couvert de sable et de fourmis. Ils ont directement emmené le petit animal au Jaguar Rescue Center, afin qu'il soit pris en charge rapidement. Après des examens vétérinaires, il s'est avéré que le paresseux n'était âgé que de quelques semaines, et que sans l'intervention de ces touristes, il n'aurait pas passé la nuit.

Les volontaires du centre ont arpenté la Playa Cocles pendant des heures, espérant retrouver la maman du petit, en vain. Ils ont aussi cherché dans les arbres, sans succès. 

La fondatrice du centre et biologiste, Encar Garcia, s'est alors souvenue que les mères paresseux reconnaissaient les cris de leurs petits. Elle a donc décidé d'enregistrer le chant du bébé sur son smartphone, a transféré les fichiers sur une enceinte portable et a demandé à une équipe de volontaires de retourner dans la jungle le jour suivant. C'est ainsi que l'équipe a diffusé les cris du bébé, pendant des heures. Mais c'est seulement le lendemain, vers 17h qu'ils ont pu apercevoir une femelle paresseux en train de descendre de son arbre. Encar Garcia raconte : 

"Ils étaient surexcités quand ils m'ont annoncé qu'un paresseux descendait et qu'elle cherchait partout le petit"

Elle a alors placé le bébé dans une serviette et s'est dépêchée de se rendre sur place, accompagnée du vétérinaire qui a tendu le petit vers sa maman. La femelle s'est empressée de récupérer son bébé. Réunis, la maman et son bébé se sont câlinés sous le regard ému des volontaires. 

Les femelles paresseux à gorge brune n'ont qu'un petit à la fois, qui reste avec sa mère jusqu'à l'âge de 6 mois. 

Cette histoire dévoile les dangers auxquels sont exposés les petits paresseux qui vivent en bordure de la jungle. Beaucoup s'électrocutent sur les lignes électriques, sont tués par des chiens ou heurtés par des voitures. Ils sont aussi victimes de la déforestation et de la destruction de leur habitat, ce qui les forcent à trouver un autre lieu où vivre et puis, un bébé paresseux n'est jamais à l'abri de tomber d'un arbre

Des sauveteurs réunissent un bébé paresseux et sa maman grâce à des enregistrements audios                       Photographie de Sam TRULL

En 2017, le centre a accueilli 150 paresseux orphelins ou blessés. Pour le moment, en 2018, le chiffre est d'environ 100. Élever un bébé paresseux est délicat, en grande partie à cause de leur régime alimentaire : les petits apprécient tout particulièrement les feuilles difficiles à atteindre. Encar Garcia se souvient :

 "Une fois, nous avons recueilli un bébé pendant 8 jours, nous avons fini par retrouver sa mère".

Et ce, avec la même technique d'enregistrement et de diffusion des cris.

Les paresseux ne font pas partie des espèces en voie d'extinction, mais ils restent quand même en danger.

Référence

Jazynka, K., (2018). Une maman paresseux et son petit réunis grâce aux nouvelles technologies. Repéré sur National Geographic.

Articles similaires