sept. 13

Un taux d’hormones du stress bas révèle le mal-être des chevaux

Mercredi 13 septembre 2017, 20:03 Caroline
Une étude de l’université de Rennes trouve qu’un taux d’hormones du stress bas révèle le mal-être des chevaux

Une étude de l’université de Rennes trouve qu’un taux d’hormones du stress bas révèle le mal-être des chevaux

Les chercheurs du laboratoire d’éthologie de l’université de Rennes ont découvert qu’un faible taux d’hormones du stress est lié au mal-être des chevaux. D'après leurs travaux, 24% des chevaux étudiés montraient des signes de stress chronique (oreilles en arrière, regard dans le vide sans recherche de contact visuel, apathie).

Ce stress est notamment dû à un isolement social et spatial, pourtant leur taux de cortisol (hormone du stress) est plus faible que celui de leurs congénères en bonne santé. Ces chevaux réagissent donc moins à l’effet d’un stress ponctuel.

Ainsi, le taux de cortisol pourra révéler le mal-être du cheval.

 

Source : Sciences et Avenir

Articles similaires