mai 24

Un nouveau phoque retrouvé mort dans le nord

Jeudi 24 mai 2018, 12:47 Julie
Le corps d’un phoque décapité découvert sur une plage du nord

Le corps d’un phoque décapité découvert sur une plage du nord

Depuis le début de l’année 2018, pas moins de quatre phoques ont été retrouvés tués par intervention humaine, dans le nord du pays

La série noire a commencé au mois de janvier, où le corps d'un phoque tué délibérément a été retrouvé à Oye-Plage (Pas-de-Calais), suivi de deux autres, au mois d'avril, sur une plage du Touquet (Cf. : Deux phoques retrouvés morts sur une plage du Touquet). L'association Sea Shepherd avait, suite à cette seconde découverte, proposé une récompense de 10.000 euros pour tout renseignement permettant d'identifier le ou les responsables des massacres. (Cf. : Sea Shepherd : 10 000 € pour retrouver les tueurs de phoques du Touquet)

C'est d'ailleurs un sympathisant de cette même association qui a fait la macabre découverte, dimanche, sur la plage de Gravelines, vers Dunkerque. L'animal avait été décapité, sa queue et ses nageoires sectionnées, et son épaule perforée. Selon Sea sheperd : 

 "A ce stade, on ne peut pas dire si ces mutilations ont été faites ante ou post mortem, ni si l’animal est mort des suites de ces mutilations ou s’il a été capturé dans un filet de pêche".

Et d'ajouter :

"L'acharnement du ou des bourreau(x) est révélateur du climat ambiant hostile insufflé par le collectif anti-phoques, qui accuse les phoques de manger trop de poissons et qui milite pour que l’espèce soit retirée de la liste des espèces protégées".

Rappelons que les auteurs de ces tueries risquent un an d'emprisonnement, ainsi que 25.000 euros d'amende pour destruction d'une espèce protégée.

 

Référence

Durand, G., (2018). Nord: Cette fois, c'est un phoque mutilé qui a été retrouvé mort sur une plage. Repéré sur 20 minutes.

Articles similaires