Retour au contenu
mars 19

Un nouveau conseil de préservation de la vie sauvage aux États-Unis fait débat


Le nouveau conseil de préservation de la vie sauvage compte des profils surprenants, loin du goût de tous

Le nouveau conseil de préservation de la vie sauvage compte des profils surprenants, loin du goût de tous

Le gouvernement américain inquiète les défenseurs des droits des animaux. Nous avions évoqué il y a quelques jours, la fin de l'interdiction pour les chasseurs de rapporter des trophées de certains pays d'Afrique (Cf. Trump encourage le braconnage). Ce qui inquiète désormais ces défenseurs des droits des animaux, c'est le nouveau conseil de préservation de la vie sauvage créé par le ministre de l'Intérieur : Ryan Zinke.

Un conseil créé donc par un chasseur, et dirigé par Steven Chancellor : collectionneur d'animaux empaillés (lions, ours, léopard, antilopes...etc) qu'il expose dans son domicile. Au sein de ce conseil se trouve Paul Babaz et John Jackson, respectivement président et ancien président du Safari Club International qui défend la liberté de chasser. Ainsi qu'Olivia Opre qui tient une émission de télé-réalité "Chasseuse de l'extrême", Denise Welker nommée "Chasseuse de l'année 2018" au Safari Club de Houston, et d'autres pro-chasse.

Le conseil de préservation de la vie sauvage se voit constitué d'une majorité de chasseurs. Les membres du conseil devront donc employer tous les moyens de préservation possible s'ils veulent continuer de pratiquer leur activité favorite. Cependant, cette propension à vouloir faciliter les activités de chasse, en autorisant les trophées par exemple, pourrait bien nuire aux espèces menacées.

 

Source : Sciences et Avenir

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité