Retour au contenu
févr. 2

Un futur sans reptile ni amphibien


  • Vendredi 2 février 2018, 09:53
  • Caroline
Le changement climatique provoquera certainement une baisse du nombre de reptiles et amphibiens

Le changement climatique provoquera certainement une baisse du nombre de reptiles et amphibiens

Des scientifiques de l'Université de Lausanne, en Suisse, se sont intéressés à la faune du futur, en prenant en compte les changements climatiques. Après avoir étudié 11 465 espèces animales sur une période de 270 millions d'années, les chercheurs ont pu noter les changements historiques de niches écologiques et la répartition géographique des différentes espèces animales : mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens.

Les espèces endothermes, à sang chaud, sont les espèces dont l'organisme produit sa propre chaleur : mammifères et oiseaux en font partie. Les espèces ectothermes, à sang froid, ne produisent pas leur chaleur corporelle mais dépendent de la chaleur de leur milieu de vie. Ce sont des amphibiens et reptiles : serpents, iguanes, tortues, poissons, moules, huîtres, insectes...etc.

Alors que les animaux endothermes s'adaptent aux variations de température et se dispersent pour retrouver un milieu qui leur conviennent mieux. Les animaux ectothermes, eux, risquent de connaitre une extinction importante face à des variations climatiques. En effet, si les températures baissent, leur activité baisse : ils se nourrissent moins, et se reproduisent moins. Ils ne peuvent vivre ni dans un milieu trop chaud (dangereux pour n'importe quel animal), ni trop froid (au risque d'être paralysés). Ils étendent d'ailleurs moins facilement leur habitat que les mammifères et oiseaux.

 

Source : Sciences et Avenir

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité