août 4

Un éléphant de Bornéo tué par balle en Malaisie

Samedi 4 août 2018, 19:32 Laurent
Cet acte qualifié de vengeance ferait suite à une destruction de récoltes

Cet acte qualifié de vengeance ferait suite à une destruction de récoltes

Cette triste histoire rappelle une situation similaire, qui s'est déroulée le 14 Juillet dernier : celle de 292 crocodiles massacrés par des villageois, car un homme avait par mégarde pénétré l'enclos des reptiles dans une ferme en Papouasie indonésienne. Ce dernier avait fini par être tué par l'un des crocodiles. Ce qui avait mené à l'arrivée d'une foule en colère qui avait décimé la quasi-totalité des reptiles présents... 

Une fois de plus, il y a de cela quelques jours, un mâle éléphant de Bornéo (ou plus communément appelé "éléphant pygmée") dont l'âge est estimé à 4 ans, a été tué par balle et retrouvé lundi 23 Juillet au bord d'une route dans l’État régional de Sabah (centre), sur la partie malaisienne après avoir détruit les cultures de villageois, a expliqué Augustine Tuuga (directeur des services chargés de la protection de la faune et de la flore). Selon le directeur, cet acte qu'il qualifie d'impitoyable, a été commis par des villageois dans un lieu isolé. Les défenses du pachyderme sont intactes. Celui-ci affirme : 

"L’animal a été tué par vengeance pour avoir détruit leurs cultures".

Depuis le mois d'avril 18 éléphants de Bornéo ont été aussi abattus en grande majorité par des braconniers recherchant des parties de leurs corps utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise prétextant leurs bienfaits. 

Les éléphants de Bornéo sont fortement menacés et figurent parmi les espèces en danger critique d'extinction. On estime qu'il ne resterait que 1.200 individus au total dans la nature, selon des experts. Les éléphants de Bornéo vivent principalement dans la région de Sabah et atteignent une taille maximale de 2,5 mètres, soit quelques dizaines de centimètres de moins que les éléphants d’Asie. Connus pour l’allure juvénile de leur visage, leurs grandes oreilles et leur longue queue, ceux-ci ont été reconnus comme une espèce à part entière en 2003, après des tests ADN. 

Référence

AFP, (26/07/2018). Un éléphant de l'espèce menacée de Bornéo tué en Malaisie. Repéré sur 20 Minutes.

Articles similaires