janv. 14

Un cinquième parc national pour préserver les gorilles et les chimpanzés

Lundi 14 janvier 2019, 08:31 Laurent
Et l'ensemble de la faune et de la flore

En projet depuis 2004, il a été inauguré le 9 novembre dernier

Le projet d'un cinquième parc national a mis du temps à éclore, mais le voilà enfin minutieusement élaboré. Cette nouvelle réserve naturelle a été inaugurée le 9 Novembre dernier en compagnie de personnalités prestigieuses telles que, la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo mais aussi Todd Haskell (ambassadeur des Etats-Unis en RDC) et Paul Sabatine (Directeur de la mission de l’Agence américaine pour le développement international (USIDA) en RDC.)

Mais avant de détailler les objectifs clés de ce nouveau parc national, intéressons-nous un peu à l'origine de son nom. En effet, ce dernier se prénomme, Parc national de l’Ogooué-Leketi. 

Tout d'abord l’Ogooué : il s'agit du nom que porte le principal fleuve gabonais. Quant à Leketi, il est l'un des principaux cours d'eau du Congo. 

Si ce parc a pu voir le jour, c'est aussi grâce à un partenariat ambitieux avec la Wildlife Conservation Society et l'implication des communautés locales. Résultat, celui-ci s'étend sur 350 000 hectares. Ainsi, il forme une vaste aire protégée d’un demi-million d’hectares répartis entre le Gabon et la République du Congo, à l’ouest du pays, touchant le parc national des plateaux Batéké au Gabon.   

Toute cette zone est jugée prioritaire, regorgeant d'une faune et d'une flore fascinante : forêts verdoyantes, vastes savanes et forêts tropicales parsemées de marécages et bien entendu, d'espèces emblématiques. 

Parmi les habitants de cette réserve naturelle : des gorilles des plaines de l'ouest, des chimpanzés d’Afrique centrale, des mandrills et  l’éléphant de forêt d’Afrique,... 

Les objectifs principaux sont donc de protéger au maximum toute cette biodiversité en mettant tout en oeuvre pour réduire, voir éliminer le braconnage, toute exploitation quelle qu'elle soit sera sensée être strictement interdite. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Référence

Matas, J., (19/12/2018). Au Congo, un nouveau parc national pour protéger gorilles et chimpanzés. Repéré sur Espèces-Menacées.

Articles similaires