Retour au contenu
mai 5

Trois rhinocéros victimes de braconnage au Kenya


  • Samedi 5 mai 2018, 12:12
  • Julie
Les braconniers sont recherchés ardemment

Les braconniers sont recherchés ardemment

Ce n'est plus un secret, la corne de rhinocéros est très prisée dans le commerce illégal, en raison de prétendues vertus médicinales (Cf. : Des croyances et superstitions à l'origine de certains trafics d'animaux). Le pays le plus touché par ces braconnages reste l'Afrique, qui ne manque, pourtant pas d'idées pour protéger ses animaux sauvages. Un groupe de femmes, appelées les Black Mambas en ont fait leur action première (Cf. : Les Black Mambas, des héroïnes contre le braconnage) et une brigade canine traque les braconniers sans répit (Cf. : Une brigade canine contre le braconnage en Afrique), mais malheureusement ces actions ne suffisent pas

En effet, mercredi 2 mai 2018, vers 18 h 30, trois rhinocéros ont été tués et leurs cornes sectionnées dans le parc national de Meru, au Kenya. Dans un communiqué paru jeudi, le service kenyan de la faune (KWS) a annoncé "C’est le cœur lourd que nous annonçons le braconnage de trois rhinocéros la nuit dernière". Très tôt le matin, les carcasses de deux rhinocéros adultes et d'un petit ont été retrouvées, sans leurs cornes.

Pour l'heure, les braconniers n'ont pas été retrouvés, mais le KWS affirme avoir des pistes sérieuses. Même si selon l'organisme, le nombre de victimes de braconnage a diminué en 2017, ce commerce, très important en Asie, tue toujours beaucoup trop d'animaux sauvages.

En Chine ou au Vietnam, un kilogramme de corne de rhinocéros vaut plusieurs dizaines de milliers de dollars au marché noir. Les vertus médicinales de cette partie de l'animal n'ont pourtant jamais été prouvées à l'heure actuelle.

Source : 20 minutes

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité