août 27

Série noire pour les koalas à Pairi Daiza

Lundi 27 août 2018, 19:24 Laurent
Le parc zoologique venait à peine de se remettre du décès de Zelda

Le parc zoologique venait à peine de se remettre du décès de Zelda

Il y a seulement trois semaines Pairi Daiza annonçait le cœur lourd dans un communiqué sur leur page Facebook le décès de Zelda, l'une des trois femelles koalas arrivées en novembre dernier expliquant les causes du décès de celle-ci :

"La vie dans un Jardin zoologique, à l’instar de toute vie, est faite d’émerveillements et de bonheurs, comme lors d’arrivées d’animaux ou de naissances, mais aussi de grands moments de tristesse. C’est un de ceux-ci que nous vivons ce mercredi. Zelda, une de nos trois femelles koalas, est morte ce mardi soir. Subitement, sans que ses soigneurs, qui ont tout fait pour l’aider et la sauver, aient pu empêcher la Nature de la rappeler à elle. Les premiers résultats de l’autopsie réalisée par notre vétérinaire Tim Bouts et ses collègues de l’Université de Gand laissent à penser que Zelda a été victime d’une gastro entérite sévère, contre laquelle les moyens de défense sont souvent dérisoires. L’origine de cette gastro entérite doit encore être déterminée, mais n’est malheureusement pas rare chez les koalas. Nos collègues australiens du « Lone Pine Koala Sanctuary », d’où était originaire la femelle, nous ont ainsi expliqué avoir eux aussi déjà été confrontés à des cas similaires parmi leurs populations de koalas.
Tous nos encouragements vont aujourd'hui à l’équipe de soigneurs des koalas, profondément touchés par ce départ. Et qui, plus que jamais, apporteront à Coco et Karina tout l’amour qu’ils partageaient jusqu’ici aussi avec Zelda."

Une triste situation qui se répète avec la disparition de Carina qui quant à elle s'est éteinte ce lundi 20 Août des suites du koala-rétrovirus. Tous les koalas sont porteurs sans forcément que le virus s'active, il est comparable à la leucémie des chats. Ce virus est semblable au VIH provoquant ainsi une déficience immunitaire chez ce marsupial, engendrant plusieurs cancers.

"Nous nous disons beaucoup de choses. Souvent, très souvent, nous avons le privilège de partager avec vous les miracles de la nature, ceux dont nous sommes témoins dans le parc. Certains jours, ils sont rares mais ils existent, nous ne savons comment commencer nos messages. Aujourd’hui est un de ces jours… Carina l’une de nos koalas femelles, nous a quittés. Comme la quasi-totalité des koalas, Carina était porteuse du koala-rétrovirus. Ce virus peut ne jamais se développer. Malheureusement, chez Carina il s’est développé, très rapidement, et il nous a pris notre belle petite. Le koala-rétrovirus est comparable à la leucémie des chats parce qu’il est viral et aussi destructeur. Par contre, le koala-rétrovirus est présent dans le génome du koala, ce qui rend le développement d’un vaccin impossible et une chimiothérapie inefficace. Une étude australienne menée pendant neuf ans, démontre que le taux de mortalité dû au rétrovirus dans les parcs animaliers est le même que celui dans la nature. (Medicine of Australian Mammals, Larry Vogelnest & Rupert Woods) 
Si d’autres maladies qui touchent les koalas (tels que la chlamydia), peuvent à présent être évitées ou traitées dans les parcs animaliers, la science n’a pas encore trouvé de réponse au koala-retrovirus qui décime des populations entières de koalas en Australie. Malgré les heures investies par nos vétérinaires, malgré les merveilleux soins prodigués par nos soigneurs… certaines choses sont tout simplement hors de notre portée. Nous avons dû accepter notre impuissance aujourd’hui. Elle nous a quittés ce lundi paisiblement en présence des vétérinaires et de ses soigneurs."

A conclu le parc. 

Nous leur souhaitons beaucoup de courage face à cette terrible épreuve... 

 

Photo : Pairi Daiza 

 

 

 

Référence

RTL Info, (20/08/2018). Coup dur pour Pairi Daiza: le parc perd son deuxième koala en à peine trois semaines. Repéré sur Rtl Info.

Articles similaires