déc. 16

Se faire vacciner contre la rougeole est fondamental

Lundi 16 décembre 2019, 19:09 Laurent
Bien trop souvent, beaucoup de personnes négligent le rappel contre ce virus potentiellement mortel

Bien trop souvent, beaucoup de personnes négligent le rappel contre ce virus potentiellement mortel

Souvent sous-estimée, depuis quelque temps la rougeole fait un retour remarqué… En effet, nous ne sommes pas encore en phase épidémique, mais l’OMS reste très préoccupée par l’évolution de ce virus dangereux à travers le monde. Dangereux, car, la rougeole est responsable de 140.000 décès rien qu’en 2018. Virus à ne donc pas prendre à la légère même pour les adultes qui n’y sont pas immunisés. Certes, pour certains, le débat sur les vaccins n’a pas encouragé tout le monde à se faire vacciner. Bien trop souvent, la population n’effectue pas le second rappel, qui assure une totale protection. 

Par ailleurs, 86 % des jeunes enfants ont reçu la première dose en 2018, contre moins de 70 % pour la seconde. Ce qui représente un taux de vaccination trop faible par rapport aux dégâts occasionnés par la maladie dans le monde… 

Dans un cas sur dix, la maladie peut entraîner plusieurs complications par exemple, une pneumonie, une bronchite, etc. Parce que la mémoire du système immunitaire a été endommagée. Sur le long terme, une personne l’ayant contracté se retrouve vulnérable à d’autres infections ou est sujette à des diarrhées sévères.   Le vaccin (qui existe depuis 50 ans) a sauvé ces 18 dernières années plus de 23 millions de vies ! 

La rougeole sévit particulièrement en Polynésie à Samoa où 70 décès ont été constatés malgré une vaste campagne de vaccination et les efforts du gouvernement à éradiquer la maladie.  

Référence

Ernens, C., (11/12/2019). Piqûre de rappel. Repéré sur Moustique

Articles similaires