déc. 17

Quand la prairie devient pharmacie des vaches laitières

Dimanche 17 décembre 2017, 15:37 Julia
En Ille-et-Vilaine, les agriculteurs jouent la prévention pour leurs troupeaux

En Ille-et-Vilaine, les agriculteurs jouent la prévention pour leurs troupeaux de vaches

Ce sont 17 espèces de plantes qui composent la "prairie pharmacie" des vaches laitières d’Argentré du Plessis, en Ille-et-Vilaine. Certaines dites « classiques » comme le ray-grass ou la luzerne, et d’autres à vertu médicinale. Ces parcelles permettraient aux vaches laitières de brouter de quoi améliorer leur santé. 

C'est Christophe Lemesle, agriculteur à Argentré, qui a conçu cette parcelle. Pauline Woehrlé, spécialiste agriculture biologique et durable au centre de contrôle de performances d’Ille-et-Vilaine, nous explique que les animaux savent naturellement aller chercher les plantes capables de les soigner. Sauf qu’ils n’y ont pas ou peu accès aujourd’hui. Cette prairie leur redonne donc cette possibilité. 

Pour tester l’efficacité de cette "prairie pharmacie", un premier hectare a été semé fin mars et les vaches y passent une à deux heures 2 fois par semaine. Le mélange, dont le centre de contrôle et de performances assure la vente sur toute la France, coûte une fois et demi le prix de la semence classique, soit 330 euros par ha en conventionnel et 350 en bio. Une prairie implantée dure pendant 4 ans.

Depuis environ 3 mois, on note une amélioration sur le taux de cellules de ces vaches. « C’est peut-être dû à une meilleure immunité, avance Christophe Lemesle. On a aussi plus de lait. Un animal qui va bien produit bien ». 

En Ille-et-Vilaine, les agriculteurs jouent la prévention pour leurs troupeaux

Source : Web-agri 

 

 

Articles similaires