nov. 23

Pour les parlementaires britanniques, les animaux ne sont pas doués de sensibilité

Jeudi 23 novembre 2017, 16:31 Matthieu
Les parlementaires britanniques viennent de rejeter une loi qui reconnaît les animaux comme des êtres doués de sensibilité et capables de ressentir de la douleur

Les parlementaires britanniques viennent de rejeter une loi qui reconnaît les animaux comme des êtres doués de sensibilité et capables de ressentir de la douleur

A la suite du Brexit, les parlementaires britanniques ratifient les lois venant de l'Union Européenne pour en supprimer certaines. Alors que 80% des lois liées à la protection des animaux provenaient de l'UE, ils ont décidé de définir les leurs en refusant les preuves que les animaux sont doués de sensibilité.

Il s'agit d'un vote qui renie la plupart des recherches scientifiques modernes qui ont pu prouver l'existence des émotions chez des animaux primitifs comme les drosophiles (mouches du vinaigre). Mais les preuves des sentiments chez les espèces plus évoluées sont légions. Qui n'a jamais ressenti la tristesse se dégageant d'un éléphant allant se recueillir sur les ossements d'un de ses congénères ? Qui n'a jamais lu dans le regard de son chien et de son chat l'amour qu'il nous porte ?

Le fait que les animaux ne sont pas doués de sensibilité dans la loi britannique pose des questions quant l'avenir des animaux utilisés à des fins de recherches scientifiques. Où se trouvera la limite de la cruauté s'ils ne sont plus considérés que comme des objets animés incapables de ressentir la souffrance ?

Source : Independent

Articles similaires