nov. 4

Portugal : plus d'animaux sauvages dans les cirques

Dimanche 4 novembre 2018, 19:27 Julie
Une décision qui n'est pas encore votée partout en France

Une décision qui n'est pas encore votée partout en France

Le 30 octobre 2018, le parlement portugais a adopté une loi interdisant les animaux sauvages dans les spectacles de cirque d'ici 2024. Une décision évidemment saluée dès le lendemain par les associations de protection animale. Une interdiction qui concernera plus de 1100 animaux appartenant à une quarantaine d'espèces : lions, tigres, zèbres, chameaux...

C'est ainsi que le Portugal rejoint la quarantaine d'autres pays qui limitent déjà l'utilisation d'animaux dans les cirques

D'ici 2024, le gouvernement devra organiser le placement de ces animaux dans des centres d'accueil, au Portugal ou à l'étranger après que ceux-ci aient été enregistrés par les propriétaires sur une plateforme qui sera créée pour l'occasion. Les professionnels qui accepteront de se séparer de leurs animaux avant la fin de la période de transition bénéficieront d'une aide pour leur reconversion professionnelle, si besoin. 

La vice-présidente de l'association portugaise AZP (Associação Zoófila Portuguesa), qui milite pour le bien-être des animaux, se réjouit : 

"Cette loi était très attendue. La place des animaux sauvages n'est pas dans les cirques. Les gens doivent pouvoir se divertir sans souffrance pour les animaux."

De son côté le député André Silva, du Parti personnes-animaux-nature (PAN), qui a le premier soumis un projet de loi sur ce sujet confirme : 

"Le Parlement a enfin compris que des cages plus grandes, des règles plus strictes ou davantage de contrôles n'étaient pas une solution au problème de ces animaux, réduits à de simples marionnettes, à qui on a retiré leur dignité."

Du côté de la France, il y aurait une soixantaine de villes qui ont décidé d'interdire la venue de cirques présentant des animaux sauvages. La capitale n'en fait malheureusement pas partie, pour le moment. Car, même si l'adjointe à la maire de Paris a annoncé que la ville s'engageait à pour une capitale sans animaux sauvages, elle a précisé que ce ne serait pas dans l'immédiat :

"Nous devons y travailler avec l’État décisionnaire mais aussi avec les circassiens."

Référence

AFP, (2018). Au Portugal, les animaux sauvages désormais interdits dans les cirques. Repéré sur Sciences et Avenir.

Articles similaires