janv. 6

Ours des Pyrénées : la hausse des dégâts expertisée

Samedi 6 janvier 2018, 18:25 Julia
Les ministères agissent en Ariège

Les préfets agissent en Ariège

Les éleveurs expriment leur colère et demandent l'application du protocole "Ours à problèmes". Cette procédure prévoit un certain nombre d'actions pour gérer un ours qui adopterait un comportement anormal, telle qu'une trop grande familiarité avec l'homme par exemple, ou des attaques excessives de troupeaux. Ce protocole prévoit des mesures qui peuvent aller jusqu'à l'effarouchement voire le déplacement de l'ours. 

Après la disparition cet été de nombreuses brebis, sans pour autant avoir de preuves pour chaque cas que les ours soient en cause - ont-elles été tuées, se sont-elles perdues ? - Marie Lajus, préfète de l'Ariège, a expliqué que la prédation et les dégâts matériels sont bel et bien en hausse lors de sa conférence de presse de rentrée. Le nombre de bêtes tuées ou perdues fait augmenter le nombre d'indemnisations (plus de 40% de août 2016 à août 2017) Une situation qui fait monter les tensions, notamment dans les estives telles que le Couserans, où se retrouvent la majorité des prédations. 

Ours à problème : les éleveurs d'Arréou alertent

La présence de chiens de bergers n'a pas fait diminuer le nombre d'attaques, qui s'élève déjà à 32 brebis depuis l'été 2017. Mais l'effarouchement peut-il fonctionner en Ariège ? Une table ronde est prévue prochainement à laquelle participera Bastien Andreu, secrétaire du groupement pastoral d'Arréou. Celle-ci aura pour but de tenter de "créer un nouveau système de protection". 

Affaire à suivre donc. 

 Source : La dépêche

Articles similaires