juil. 7

Nicolas Vanier renonce à tourner son film en France après la destruction d'œufs de flamants roses

Samedi 7 juillet 2018, 17:18 Julia
Polémique au coeur de la Camargue

Polémique au cœur de la Camargue

La polémique de trop pour Nicolas Vanier. Le 8 juillet, il a annoncé qu'il renonçait au tournage de son film en Camargue. En cause : la destruction de 500 œufs de flamants roses lors d'un repérage effectué par l'un de ses prestataires. Celui-ci avait utilisé pour ses repérages un ULM pour survoler les salins d'Aigues-mortes, où couve la seule colonie de France de flamants roses. Résultat : panique totale dans la colonie, qui a abandonné plus d'un nid sur 10 en pleine période de couvaison. 500 couples de flamants ont définitivement abandonné leur œuf, une perte colossale. Ironie de cette triste histoire : le film, intitulé "Donne-moi des ailes" parlait de la protection des oiseaux, de quoi en garder un avant-goût très amer. Nicolas Vanier estime ne pas avoir à être tenu pour responsable et martèle que "pourtant, un plan de vol avait été remis au pilote et celui-ci indiquait précisément quelles zones étaient à éviter !".

Le cinéaste, pour tenter de réparer ce qui peut encore l'être dans cette catastrophe, a proposé de parrainer une population de flamants roses et de laisser des acteurs locaux utiliser son film à des fins pédagogiques, ainsi que d'intégrer plusieurs associations de protection des animaux lors de la présentation de son film dans la région. Le tournage du film, lui, se poursuivra en Norvège. 

Nicolas Vanier avait déjà été victime d'une polémique en 2014, cette fois concernant ses chiens. L'État avait demandé l'évacuation de son domaine dans la Drôme, consacré aux activités dans la nature, après un signalement pour conditions d'hygiène et de sécurité douteuses. Il avait alors qualifié ces accusations de "grotesques" et n'avait plus été inquiété.

Référence

AFP, (03/07/2018). Le cinéaste Nicolas Vanier accusé de destruction d'œufs de flamants roses. Repéré sur Sciences et Avenir.

Articles similaires