sept. 1

L’onyxectomie : quand certains pays l’interdisent d’autres continuent

Vendredi 1 septembre 2017, 19:13 Caroline
L’ablation des griffes chez les chats continue d’être pratiquée aux Etats-Unis et Canada, pourtant certains pays* l’ont déjà interdite.

L’onyxectomie ou l'ablation des griffes chez les chats continue d’être pratiquée aux États-Unis et Canada, pourtant certains pays* l’ont déjà interdite.

L’onyxectomie ou plus communément appelé le dégriffage chez les chats est une pratique assez régulière dans certains pays : 25% des chats domestiques sont dégriffés aux États-Unis et Canada. Elle permet aux propriétaires de nos petites boules de poils d’assurer la survie de leurs papiers-peints, canapés, meubles lorsque que leurs chats ignorent les griffoirs. Elle permet également de rassurer les parents de jeunes enfants qui ne seront pas blessés par les griffes du chat.

Pourtant cette procédure qui consiste à retirer le dernier os de chaque orteil porteur de la griffe a de lourdes conséquences pour le chat : gêne pour l’équilibre, l’agilité, la tonicité musculaire, pour capturer leurs proies, se défendre des autres chats ou prédateurs.

Alors que le chat marche non pas sur ses « pieds » mais sur ses « orteils » et donc directement sur l’os suivant la phalange amputée. De récentes études de chercheurs américains et canadiens ont montrés que l’opération pouvait avoir de tristes conséquences sur le chat : la douleur post-opération pourra être la cause d'un comportement indésirable chez le chat (anxiété, morsures, agressivité, refuser de faire ses besoins dans la litière). À long terme, ces comportements peuvent pousser la famille à l’abandon du chat.

*Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, République Tchèque, Turquie.

Source : Furblogz

Articles similaires