juin 15

L'intelligence animale pas si lointaine de celle de l'homme

Vendredi 15 juin 2018, 19:53 Laurent
Selon le primatologue néerlandais Frans de Waal, l'intelligence animale a été sous-estimée

Selon le primatologue néerlandais Frans de Waal, elle est sous-estimée

Depuis longtemps l'homme pensait que les animaux n'éprouvaient pas de compassion, d'émotions ou d'autres sentiments. Aujourd'hui, de nombreuses études prouvent le contraire. En effet, le célèbre primatologue Frans de Waal, qui a étudié une panoplie d'espèces animales, a effectué des recherches sur celles-ci et a découvert que non seulement les animaux sont dotés d'une intelligence développée mais aussi de capacités cognitives proches de celle de l'humain, telle que l'empathie, le sens de la justice, la jalousie, la tristesse...

Ce spécialiste explique qu'il y a de cela une dizaine d'années, l'homme était toujours convaincu qu'un animal n'agissait que par instinct ou grâce à des stimulus. Or, tout ceci démontre que ces facultés ne sont pas propres à l'homme. 

De multiples expérimentations et diverses preuves montrent par exemple qu'un éléphant, un dauphin ou un grand singe se reconnaît devant un miroir. Ces animaux prennent alors conscience d'eux-mêmes. Il s'agit là d'une marque de grande intelligence. 

Le primatologue, qui a profondément analysé l'intelligence des chimpanzés, explique : 

"Quand j’ai commencé à travailler avec eux, je me suis rendu compte que les scientifiques sous-estiment énormément les capacités des animaux. Les chimpanzés sont très proches de nous. Auparavant on pensait que leur comportement était expliqué simplement par un processus d’apprentissage simple. Mais aujourd’hui on sait qu’ils peuvent penser, planifier, etc. À l’époque on ne pouvait pas parler de tout ceci".

Pour apporter une multitude de preuves, Frans de Waal a par ailleurs réalisé une vidéo montrant deux petits singes capucins ne recevant pas la même récompense pour accomplir une même tâche. Après quelques essais, celui qui s'est senti défavorisé a fini par renoncer à sa récompense et a montré un mécontentement. 

"Cette vidéo montre que ce n’est pas la récompense elle-même qui compte mais bien la comparaison entre les deux. C’est un comportement très humain et c’est la base du sens de l’équité".

Les animaux ont donc une capacité cognitive étendue. D'autres vidéos ont montré que des singes ou des éléphants coopèrent pour tirer un poids trop lourd tout en synchronisant leurs gestes. Selon le primatologue, tous les mammifères éprouvent également de l'empathie par le biais des émotions. Cherchant constamment à démontrer combien "les bêtes" sont intelligentes et combien nous avons été "bêtes" de les sous-estimer depuis des années... 

 

 

Référence

RTBF, (29/05/2018). L'intelligence animale sous-estimée. Repéré sur RTBF.

Articles similaires