janv. 17

L'espèce hawaïenne Achatinella apexfulva déclarée éteinte

Jeudi 17 janvier 2019, 20:07 Laurent
Georges,  le célèbre escargot et dernier représentant de son espèce n'est plus

George, le célèbre escargot et dernier représentant de son espèce n'est plus

George était le dernier représentant de son espèce (Achatinella apexfulva), il aura tant bien que mal tenté d'assurer sa descendance sans succès. Il s'est éteint ce 1er Janvier à l'âge record de 14 ans. Peut-être que cet escargot ne vous dit rien, alors, dans cet article, nous allons vous raconter son histoire. 

Tout commence en 1997, à l'origine, dix individus ont été choisis afin d'être regroupés dans un laboratoire dans le cadre d'une tentative de reproduction. Mais cette expérience ne s'est pas déroulée comme prévu. Il y a bien eu des naissances pour perpétuer l'espèce, mais pour une raison inconnue, tous les escargots ont péri, à l'exception de George. Il est donc devenu tout un symbole à Hawaï pour la conservation des escargots terrestres redonnant un brin d'espoir, car jadis, lors des toutes premières recherches sur l'espèce, cette dernière était légion sur l'archipel, jouant un rôle majeur pour l’environnement puisqu'elle contribuait à la décomposition des végétaux. Même qu'au 19ème siècle, il n'était pas rare d'en croiser, jusqu'à 10.000 gastéropodes par jour. Ce qui a engendré ce déclin, était de les collectionner. De ce fait, aux prémices du 20ème siècle, plusieurs espèces n'étaient déjà plus présentes. 

En 1955, la situation ne s'est pas améliorée. En effet, des biologistes y importèrent une espèce d'escargot carnivore étrangère (Euglandina rosea) originaire des États-Unis. L'objectif était d'avoir le contrôle sur la population d'escargots géants africains qui profileraient sans limite en raison d'un manque de prédateurs naturels sur l'île. Euglandina rosea, ne s'est pas contentée uniquement de manger l'espèce ciblée, elle s'est aussi attaquée aux ancêtres de George. 

Bilan : environ un tiers aurait disparu, selon l'Institut des espèces invasives du Texas

Mais l'idée de cloner l'invertébré est fortement probable. Toutefois, la technologie ne permet pas encore de créer "le double" d'un escargot. En attendant, un échantillon de tissu vient d'être congeler au zoo de San Diego. 

"Bien qu'il ne soit aujourd'hui pas possible de cloner un escargot, cela le sera certainement un jour."

A indiqué le département des ressources naturelles d’Hawaï. 

Référence

Sermondadaz, S., (10/01/2019). La triste fin de George, dernier escargot de l'espèce hawaïenne Achatinella apexfulva. Repéré sur Sciences et avenir.

Articles similaires