nov. 18

Les spectacles d'animaux sauvages dans les cirques à Paris, c'est fini !

Lundi 18 novembre 2019, 18:17 Laurent
La ville de Paris, vient de voter vendredi dernier l'interdiction de la présence d'animaux sauvages dans ses cirques dès 2020

La ville de Paris, vient de voter vendredi dernier l'interdiction de la présence d'animaux sauvages dans ses cirques dès 2020

La colère des citoyens se fait de plus en plus entendre. Le monde est quoi qu’il arrive vouer à changer, à évoluer, parfois peut-être pas dans un bon sens pour tout, mais il faut reconnaître que notamment de plus en plus de Français sont soucieux des conditions des animaux sauvages dans les cirques. Et, ça, la ville de Paris en a pris compte. Vendredi dernier la capitale vient de voter l’arrêt de délivrance d’« autorisation d’utilisation du domaine public à tout cirque présentant des spectacles avec animaux sauvages »

Une mesure pour laquelle Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée de la nature en ville et ancienne dirigeante de Greenpeace France félicite cette décision : 

Nous pouvons collectivement nous féliciter de cette décision qui correspond à une avancée sociétale souhaitée par tous les Français

Cela n’est certainement pas le fruit du hasard. En effet, quelques semaines auparavant, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique avait fait part que des « annonces fortes » allait avoir lieu. 

Afin d’aider les petits circassiens dans leurs reconversions, madame Komitès ajoute que ceux-ci bénéficieront d’une aide d’au moins 50.000 euros étalée sur trois ans pour chaque cirque signataire dans l’optique d’une réorientation. 

Mais cet arrêté ne s’appliquera toutefois pas aux célèbres Bouglione et Gruss. Pourquoi ? Parce que ceux-ci ont des « statuts » différents. Par exemple, pour le cirque Bouglione, il est propriétaire de son domaine (le Cirque d’Hiver), ne peut se voir imposer en l’état cette interdiction. Et, pour Gruss, il devra signer la convention d’interdiction d’animaux sauvages lorsque son contrat d’occupation de terrain arrivera à terme en 2020, s’il veut poursuivre dans le domaine public son activité.

Pour William Kerwich du Cirque Royal, il s’agit d’un enjeu purement politique :

Enlever les animaux, c’est comme enlever les clowns. Après il ne restera plus que des spectacles comme le Cirque du Soleil pour les intellos et les ados !

 Depuis fin 2018 une quarantaine de pays dans le monde, dont 28 en Europe, ont proscrit partiellement ou totalement les cirques avec ménagerie ce qui a été salué par plusieurs associations. 

 

 

 

Référence

Belga, (15/11/2019). La Ville de Paris vote la fin des spectacles d'animaux sauvages dans les cirques dès 2020. Repéré sur RTBF.

Articles similaires