avr. 2

Les souris, victimes d'expérimentation animale

Lundi 2 avril 2018, 20:46 Justine
En Grande-Bretagne, 2 millions d'animaux sont utilisés pour des expériences scientifiques chaque année

En Grande-Bretagne, 2 millions d'animaux sont utilisés pour des expériences scientifiques chaque année

Les souris représentent 60 % des 2 millions de victimes animales concernant les expériences scientifiques en Grande-Bretagne. Un laboratoire a reçu une médiocre réprimande pour avoir élevé illégalement 180 000 souris à la place du quota en vigueur qui s'élève à 127 600.  Les rongeurs se trouvaient en cage, parfois sans aération, afin d'être les sujets de tests scientifiques qui concernent notamment le cancer et la maladie d'Alzheimer. Les scientifiques qui travaillaient sur le projet affirment qu'une erreur s'est produite après l'enregistrement du nombre de souris dans les différentes bases de données...

Jan Creamer, le président de la National Anti-Vivisection Society a déclaré :

L'utilisation des méthodes avancées et non animales évite de tels doutes et donne de meilleurs résultats, pour les animaux et les humains.

Les laboratoires effectuent des tests sur les souris car elles sont petites et s'adaptent facilement aux nouveaux environnements, de plus, elles se reproduisent en grande quantité. Nous signalerons d'ailleurs que depuis 1998, il est possible de cloner les souris. Pourtant, les gouvernements et les chercheurs ont déjà été appelés par l'association PETA à « arrêter de financer des expériences cruelles et abusives » sur les rats et les souris. 

En Grande-Bretagne, 2 millions d'animaux sont utilisés pour des expériences scientifiques chaque année

Le rapport indique également qu'en raison d'une "erreur de communication", 74 poussins sont morts après avoir été laissés pendant 65 heures sans humidité adéquate, et qu'un singe n'a reçu ni nourriture ni eau après une opération.

Source : Telegraph

 

Articles similaires