Retour au contenu
avr. 17

Les soins pour animaux exposés aux pesticides


  • Mardi 17 avril 2018, 16:02
  • Justine
Les magasins Botanic retirent les produits antiparasitaires de leurs rayons

Les magasins Botanic retirent les produits antiparasitaires de leurs rayons

Plusieurs produits comme Frontline, Fiprokil, Effitix ou encore Effipro contiennent des perturbateurs endocriniens, la chaîne de magasins Botanic a donc décidé de retirer ces antiparasitaires de leurs rayons animaliers. Elle a même invité les consommateurs à ramener les pesticides chimiques. Par ailleurs, différentes études de la société américaine Inferm associent la prise de fipronil, de la perméthrine (mortelle pour les chats) et de la tétraméthrine à une « baisse significative » des performances cognitives des enfants. Pour remplacer ces substances dangereuses, ces magasins les ont remplacées par plusieurs "soins naturels".

L'enseigne Botanic a déclaré :

Nous ne proposons plus aucun produit à base de pesticides chimiques (fipronil, perméthrine, tétraméthrine) pour les soins des chats, des chiens et autres animaux de compagnie.

Cependant, un communiqué du syndicat de l'industrie du médicament et des réactifs vétérinaires soutient que les antiparasitaires sont "des médicaments vétérinaires et non des pesticides". Il précise également que ces produits ont fait l'objet d’études démontrant leur efficacité et leur innocuité envers les animaux tout en pointant du doigt Botanic pour ses plaintes jugées trompeuses.

La vétérinaire Laeticia Barlerin a rétorqué :

Nous préférons nous tourner vers d’autres antiparasitaires par exemple sous forme de comprimés qui sont composés de nouvelles molécules testées récemment autant sur leur efficacité que leur innocuité et dont la mise sur le marché a fait l’objet d’études drastiques et bénéficie d’un suivi régulier par l’Agence du médicament vétérinaire.

Faut-il alors privilégier les méthodes dites "naturelles" ? Les professionnels mettent en garde les propriétaires d'animaux : naturel ne veut pas dire non toxique. C'est le cas pour les huiles essentielles qui se montrent nocives pour la femme enceinte et l'enfant, tout comme elles peuvent entraîner la mort des chats en cas de surdosage. La terre de diatomée est aussi remise en cause ; les animaux ayant des problèmes respiratoires verront leurs symptômes s'aggraver. Il faut alors se tourner vers un spécialiste, il saura vous conseiller en fonction des spécificités de votre animal et pourra vous prescrire divers antiparasitaires qui lui seront adaptés.

Source : 30 Millions d'Amis

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité