janv. 1

Les selfies, ennemis des animaux sauvages

Lundi 1 janvier 2018, 19:38 Julia
La forêt amazonienne victime de pratiques dangereuses

La forêt amazonienne victime de pratiques dangereuses

Une augmentation de 292 % de selfies avec des animaux sauvages menace depuis 2014, et sur 40% de ces photos, les touristes ont un comportement inapproprié. Les animaux tels que le Paresseux sont capturés pour être présentés à des touristes. De plus, des caïmans, pour ne citer qu’eux, sont maltraités afin de satisfaire les besoins des touristes. À 15 euros la photo, ces touristes ignorants ne connaissent bien souvent pas la vérité sur ces pratiques et ignorent qu’elle entraîne un tel niveau de stress qu’elle cause parfois la mort... L’Agence brésilienne de l'environnement (Ibama), a rappelé à l'AFP que maintenir des animaux en captivité pour qu'ils puissent être pris en photo avec des touristes était illégal, et a appelé également les réseaux sociaux à réagir.

Il existe également un « code de bonne conduite » , que l’on peut signer, informant les touristes que seul le selfie ne laissant pas de contact direct avec l'animal, qui évolue dans son milieu naturel, est légal. 

Source : France TV info 

 

Articles similaires