juil. 8

Les ravages d'un incendie sur la faune

Dimanche 8 juillet 2018, 20:12 Caroline
Après l'incendie de Manchester au Royaume-Uni, les conservateurs de la faune s'inquiètent

Après l'incendie de Manchester au Royaume-Uni, les conservateurs de la faune s'inquiètent

Dimanche 24 juin, les pompiers britanniques commençaient leur lutte contre un incendie ravageant une lande du nord de l'Angleterre, à Saddleworth Moor dans l'est du Manchester. Bien que l'incendie n'aie fait ni mort ni blessé chez les humains, les conservateurs de la faune landaise s'inquiètent des conséquences de l'incendie sur les animaux vivants dans la lande.

"Cela n'aurait pas pu arriver à un pire moment" affirme David Hunt, agent de conservation des hautes terres de la RSPB (Royal Society for the Protection of Birds). En effet, cette période de l'année correspond à la saison de reproduction des oiseaux et les nids au sol ont été durement touchés par les flammes. Cette perte de couvées concernera donc principalement les échassiers, les pipits farlouse et les alouettes des champs.

Quant aux lièvres de montagne introduits dans la région, ils auront peut-être pu fuir les flammes, mais leur écosystème en gardera les traces, ce qui pourrait nuire à la sauvegarde de cette espèce sur ces terres. De nombreux insectes vivants dans les sols ont été brûlés, le manque d'oxygène aura certainement étouffé les petits mammifères tels que les campagnols.

Il faudra attendre que la végétation revienne pour que les insectes reviennent, et ensuite les petits animaux. Quelques années seront nécessaires pour rétablir la diversité de la faune landaise.

Référence

Halton, M., (28/06/2018). What the fire near Saddleworth Moor means for wildlife. Repéré sur BBC News.

Articles similaires