oct. 31

Les grands singes enfin reconnus en tant que personnes ?

Mercredi 31 octobre 2018, 18:07 Laurent
Petit à petit la question se pose...

Petit à petit la question se pose et fait débat...

Souvenez-vous, en avril dernier, de nombreuses personnalités appelaient à une forte mobilisation pour sauver les grands singes : (Cf. Les stars se mobilisent pour sauver les grands singes). 

Alors après cet appel qu'en est-il aujourd'hui ? Eh bien doucement mais sûrement, ce cri d'alerte commence à faire bouger les choses et à faire débat. Il n'est plus possible d'ignorer ce que ressentent les grands singes. 

"Un grand singe a la mémoire de ce qui s'est passé, il est empathique, il a extrêmement besoin d'une vie sociale !" 

Explique la professeure Sabrina Krief qui étudie depuis de nombreuses années les chimpanzés sauvages en Ouganda, rappelant leur proximité génétique avec les humains. La scientifique plaide pour qu'une nouvelle législation soit mise en place et que la France soit l'un des premiers pays à montrer l'exemple en y adaptant la loi permettant d'octroyer un statut spécifique aux grands singes. En faisant basculer nos cousins dans la catégorie des "personnes non humaines" cela mettrait en valeur leurs besoins fondamentaux. 

Fini alors l’exhibition des grands singes dans les cirques ou encore de les montrer sur des plateaux télés. Car en les affichant de la sorte, c'est amplifié le braconnage et ainsi leur capture.  

Cependant, en reconnaissant les grands singes comme personnes (non humaines), il ne s'agit pas de les mettre sur le même pied que l'homme et leur attribuer les mêmes droits mais de "s'inspirer de la personne morale". 

"Il s'agirait de "prévoir une boîte à outils qui préciserait la personnalité juridique qu'on pourrait accorder aux animaux" et qui serait déclinée en fonction des espèces."

Indique le Pr Marguénaud. 

Mais cette idée ne séduit pas tout le monde... En effet pour certains, il est hors de question de rapprocher dans le droit les animaux des humains. Pour d'autres, il serait problématique de doter uniquement les grands primates, parmi les animaux, d'un statut spécifique.

L'étude d'un tel projet n'est toutefois pas neuve puisqu'en 1993, le philosophe australien Peter Singer et la philosophe italienne Paola Cavalieri, ont alors créé le "Projet grands singes" pour réclamer pour eux le droit à la vie, la liberté et l'interdiction de la torture. 

 Selon la philosophe Florence Burgat, spécialiste de la condition animale, les animaux ne seraient pas les seuls à gagner d'un changement législatif : 

"On ne peut pas éduquer les humains à se respecter entre eux tant qu'il y aura en même temps un blanc-seing vis-à-vis des animaux."

Référence

AFP, (24/10/2018). Le grand singe est-il une "personne"? L'idée fait son chemin. Repéré sur Le Vif.

Articles similaires