févr. 23

Les fermes à fourrure ne sont pas prêtes de fermer en France

Vendredi 23 février 2018, 17:04 Caroline
Il reste encore des fermes à fourrure en France, et elles ne sont pas prêtes de fermer

Il reste encore des fermes à fourrure en France, et elles ne sont pas prêtes de fermer

Alors que 86% des français réclament la fermeture des élevages d’animaux à fourrure selon un sondage Ifop, la France garde toujours ouvertes ses quelques fermes. L’Hexagone comptait encore 285 élevages en 2010, mais heureusement ce nombre s’est réduit à une quinzaine en 2017. Si ce nombre diminue d’année en année, les fermes sont et resteront toujours présentes dans le pays. En effet, le gouvernement compte maintenir l’existence de ces fermes malgré les protestations des français. Les animaux seraient suffisamment bien traités dans la majorité des élevages, respectant les normes françaises et européennes sur l’élevage et la protection animale.

Les visons sont les principaux animaux élevés dans ces fermes à fourrure, mais leur bien-être n’est pas pris en compte : ils sont entassés dans des cages grillagées, sans espace suffisant pour les maintenir en bonne santé et sans zones d'eau, alors que ce sont des créatures semi-aquatiques. La plupart des animaux ne voient jamais la lumière du jour. Surpoids, agressivité, automutilation, ... Les animaux vivant dans ces fermes sont soumis à une vie infernale.

 

Source : Sciences et Avenir

Articles similaires