janv. 10

Les exploitations de ressources naturelles nuisent à la reproduction des oiseaux

Mercredi 10 janvier 2018, 12:17 Caroline
Le bruit des exploitations de ressources naturelles empêchent les merles de se reproduire et de se développer

Le bruit des exploitations de ressources naturelles empêchent les merles de se reproduire et de se développer

Les exploitations des ressources naturelles pétrolières ou gazières aurait un impact négatif sur la reproduction des oiseaux : moins d'œufs qui éclosent et un développement anormal des petits.

Les merles bleus de l'ouest (Sialia mexicana) sont des passereaux vivant dans le nord-ouest américain. Ces oiseaux sont les moins sensibles au bruit et n'hésitent pas à se diriger dans des environnements bruyants. Les scientifiques de l'université du Colorado se sont donc intéressé à ces merles bleus ainsi qu'à deux autres espèces dans le cadre de leur étude sur les effets de la pollution sonore chez les oiseaux.

Après avoir installé des nichoirs proches des exploitations, les chercheurs ont mené des observations sur trois saisons de reproduction. Résultat : le taux d'éclosion des œufs de merles bleus est plus faible que lorsque les géniteurs vivent dans un environnement plus silencieux. De plus, la taille des nouveaux-nés est plus petite, ainsi que la taille de leurs plumes. Enfin, leur niveau de base d'hormones du stress s'abaisse ce qui vient d'une adaptation du corps pour économiser son énergie puisqu'ils sont exposés à un stress permanent inévitable causé par la pollution sonore.

Alors que certains oiseaux étaient partis de cet environnement inhospitalier, les merles bleus de l'ouest étaient restés. Leur préférence pour le bruit pourrait les mener à leur perte. En vue de ces résultats qui s'additionnent à d'autres preuves des méfaits de la pollution sonore pour les êtres vivants, le bruit devrait être inclus dans les facteurs de dégradation de l'habitat.

 

Source : Science Daily

Articles similaires