juil. 26

Les éléphants d'Afrique préservés grâce aux abeilles

Jeudi 26 juillet 2018, 19:33 Julie
Le nombre de conflits réduits par la seule présence des abeilles

Le nombre de conflits réduits par la seule présence des abeilles

Les éléphants ont peur des abeilles, des chercheurs ont décidé d'utiliser cette crainte pour éviter les mauvaises rencontres entre le pachyderme et l'être humain. En effet, les éléphants ont une bonne mémoire qui leur permet d'utiliser leur odorat pour éviter les abeilles et surtout leurs douloureuses piqûres. En jouant sur cette crainte des éléphants pour les abeilles, les chercheurs pensent avoir trouvé un moyen d'éloigner ces mammifères des zones agricoles, par exemple.

Les éléphants d'Afrique ont appris avec le temps à reconnaître grâce à leur odorat, les abeilles, dont les piqûres sont, pour eux, très douloureuses, surtout au niveau des yeux et de l'intérieur de leur trompe, où la peau est très sensible. 

Dans le parc national Kruger en Afrique du Sud, des chercheurs ont suspendu des chaussettes contenant des phéromones d'abeilles, lors d'une expérimentation de trois mois. Dans un compte rendu publié le 23 juillet 2018 dans la revue Current Biology, les chercheurs ont indiqué : 

"25 des 29 éléphants qui s'en sont approchés ont montré des signes typiques de vigilance accrue, d'incertitude et, in fine, se sont éloignés dans le calme."

Afin d'être certain que c'était bien à l'odeur des abeilles que les éléphants réagissaient, les chercheurs ont aussi suspendu des chaussettes sans phéromones, celles-ci ont éveillé la curiosité des pachydermes, qui sont même allés jusqu'à en décrocher certaines et même en manger. 

En Afrique, les agriculteurs ont déjà l'habitude de disposer des ruches le long de leurs propriétés pour tenter de protéger leurs cultures des éléphants. Dans un communiqué Mark Wright, professeur d'entomologie à l'université de Hawaï, explique :

"Nous espérons étendre ce travail en développant des outils supplémentaires pour une gestion durable et passive des déplacements des éléphants."

Si l'homme installait des ruches sur des zones agricoles, les éléphants n'iraient pas s'y aventurer et de nombreux conflits pourraient donc être évités.

Référence

AFP, (2018). Des abeilles utilisées pour indirectement préserver les éléphants d'Afrique. Repéré sur Sciences et avenir.

Articles similaires