sept. 8

Les chauves-souris s'écrasent sur les bâtiments modernes

Vendredi 8 septembre 2017, 17:49 Caroline
Induites en erreur par les surfaces lisses, les chauves-souris s'écrasent sur les bâtiments modernes

Induites en erreur par les surfaces lisses, les chauves-souris s'écrasent sur les bâtiments modernes

Pour se repérer, la chauve-souris émet un ultrason par la bouche ou le nez. Lorsque cet ultrason rencontre un obstacle (proie, végétation…), il "rebondit" vers la chauve-souris. Cette dernière va donc pouvoir calculer la distance, la vitesse, la position et la forme de l’objet détecté. Or l'écholocation ne fonctionne pas avec les surfaces lisses et verticales qu'elles confondront avec une voie libre pour le vol.

Les chercheurs de l'équipe du Dr Stefan Greif de l'Institut Max Planck pour l'ornithologie près de Munich en Allemagne, ont placé une plaque de métal verticalement ou horizontalement dans un coin d'un tunnel sombre et ont observé que sur 21 Grands murins (Myotis myotis, une espèce de chauve-souris européenne), 19 ont heurté (sans se blesser) la plaque verticale au moins une fois mais aucune n'avait heurté celle horizontale.

L'étude a donc démontré que ces collisions n'avaient lieu que sur des surfaces lisses et verticales, les surfaces horizontales n'ayant provoqué aucun incident. Elle explique donc pourquoi les chauve-souris s'écrasent sur les bâtiments modernes aux grandes vitres ou paroies lisses.

 

Source : BBC News

Articles similaires