oct. 12

Les chats sauvages, ces mauvais chasseurs de rats

Vendredi 12 octobre 2018, 16:10 Laurent
Ces félins préfèrent s'attaquer à de plus petites proies

Ces félins préfèrent s'attaquer à de plus petites proies selon une récente étude

L'auteur de cette étude ? Monsieur Michael H. Parsons, chercheur américain. Au départ ce scientifique partait simplement étudier les rats de New-York étant présents en abondance. Mais au fur et à mesure de ses observations, l'homme a décidé de dévier également vers les chats sauvages et d'analyser les diverses interactions entre les deux animaux. Après cinq mois d'intenses observations, M. Parsons affirme que ces félins ne sont vraiment pas doués pour chasser les rats adultes préférant les ignorer. En cause ? La taille des rats pouvant être dix fois plus grande, mais aussi leur côté beaucoup plus féroce lors des affrontements, cela force les félins à ne pas insister. Par contre, ceux-ci sont meilleurs pour partir à la chasse aux souris.

Les résultats confirment les observations : seulement deux rats ont été tués sur un total de 150 rats présents dans le périmètre du chercheur d'après les caméras détectrices de mouvements. 

« Une fois que les rats atteignent une certaine taille, les chats préfèrent les ignorer et vice-versa ».

Explique Grégory Glass, un professeur de l’université de Floride.

Un autre chercheur a par ailleurs déjà observé un chat et un rat se nourrir en partageant un même tas d'ordures. Les chats sauvages sont donc des chasseurs opportunistes préférant ainsi chasser de plus petites proies comme des oiseaux et des souris. 

Référence

AFP, (01/10/2018). Les chats sauvages ne seraient pas de bons chasseurs de rats. Repéré sur 20 Minutes.

Articles similaires