janv. 4

Les chats, rois d'Istanbul

Jeudi 4 janvier 2018, 19:09 Julia
Ils sont un symbole sacré dans la capitale turque

Ils sont un symbole sacré dans la capitale turque

À Istanbul, la capitale économique de la Turquie, les chats, dont la population oscille entre 50.000 et 100.000 individus, ne sont pas des habitants comme les autres et jouissent depuis plusieurs siècles d’une attention particulière. « Ces bêtes ne sont pas adaptées à une vie domestique, contrairement à nos matous de maison habituels. Ils ont en effet l'instinct d'un chat libre n'acceptant pas les contraintes des chats de compagnie » explique la comportementaliste Marie-Hélène Bonnet. Pour expliquer cette sacralisation du chat dans ce pays, on évoque parfois sa place au sein de la religion musulmane, très largement majoritaire en Turquie. Les chats sont notamment les bienvenus dans les maisons, où ils sont considérés comme des symboles sacrés, alors que les chiens sont considérés comme impurs. 

Un film documentaire, "Kedi", leur a été consacré en 2017. Portrait croisé de 7 de ces chats qui arpentent les rues d'Istanbul, il relate leur relation particulière avec les habitants. Selçuk Bayal, tenancier d’une papeterie, avait également suscité l’émoi dans son pays en ouvrant les portes de son commerce aux chats errants suite à une tempête. Il avait même ajouté à l’entrée sur un panneau : "Si les chats vous dérangent, ne venez pas faire vos courses ici". 
 

Source : Ouest-France 

Articles similaires