mai 28

Les animaux peuvent-ils avoir des coups de soleil ?

Lundi 28 mai 2018, 18:35 Justine
Oui, comme les humains, les espèces animales peuvent également être brûlées par les rayons du soleil

Oui, comme les humains, les espèces animales peuvent être brûlées par les rayons du soleil

Le soleil est un des plus grands plaisirs de la vie, malheureusement, cela conduit à des brûlures plus ou moins importantes y compris chez les animaux.

Karina Acevedo-Whitehouse, épidémiologiste moléculaire à l'Université nationale autonome du Mexique, a déclaré :

Quand on y pense, le soleil a toujours été présent sur notre planète et tous les individus y ont déjà été exposés. Ainsi, c'est une pression sélective assez forte que le soleil a imposé aux animaux et qui a conduit à de nombreux mécanismes pour le contrecarrer.

Parmi ces mécanismes, nous retrouvons les cheveux, la fourrure, les plumes, la laine et les écailles. De ce fait, ces "barrières naturelles" permettent de réduire les effets néfastes des rayons solaires sur la peau. Cependant, lorsque l'Homme intervient, leur fonctionnement n'est plus efficace. Par exemple, les porcs élevés pour avoir moins de cheveux sont plus sensibles aux dommages causés par le soleil que leurs cousins ​​sauvages.

Chez les animaux glabres, il existe d'autres méthodes d'autoprotection. Les éléphants et les rhinocéros ont des peaux plus épaisses, et ils se couvrent régulièrement de poussière ou de boue pour créer un écran solaire rudimentaire.

La scientifique ajoute :

Tout cela aide les animaux à se protéger, c'est pourquoi nous ne voyons pas beaucoup de coups de soleil chez eux.

Taifo Mahmud, biologiste moléculaire à l'Université de l'Oregon (États-Unis), a découvert des traits génétiques chez les poissons, les oiseaux, les reptiles et les amphibiens. En effet, ces traits permettent la création d'une molécule nommée gadusol qui s'apparente à une crème solaire naturelle et qui permet de lutter contre les rayons ultraviolets.

Certains mammifères sont privés de gadusol, ils ont donc développé leurs propres mécanismes sophistiqués de protection. Les hippopotames sont connus pour sécréter un liquide écarlate de leurs pores qui ressemble à du sang. Par ailleurs, ce n'est qu'en 2004 qu'un groupe de scientifiques japonais a découvert que les composants de ce liquide protégeaient les hippopotames des rayons UV. Quant aux girafes, elles produisent plus de mélanine protectrice dans leur langue, ce qui assombrit sa teinte puisqu'elles passent la plus grande partie de leur vie avec leur langue exposée au soleil.

Les mammifères marins, en particulier les cétacés, sont une exception car ils n'ont pas de fourrure et d'écailles. Karina Acevedo-Whitehouse et ses collègues ont constaté des signes de coup de soleil sur des baleines, juste après les heures de respiration et de socialisation à la surface. Heureusement, certaines baleines génèrent des pigments qui assombrissent et protègent leur peau.

Référence

Bryce, E., (2018). Do Animals Ever Get Sunburned?. Repéré sur Live Science.

Articles similaires