nov. 19

L'éléphant d’Afrique à un pas de l'extinction !

Mardi 19 novembre 2019, 23:16 Laurent
"Toutes les 25 minutes un éléphant d'Afrique meurt !" La nouvelle campagne du WWF pour lui venir en aide.

« Toutes les 25 minutes, un éléphant d’Afrique meurt ! » La nouvelle campagne du WWF pour lui venir en aide

Il fait calme, on entendrait presque les mouches volées… L’éléphant d’Afrique se fait rare, très rare. Toutes les 25 minutes, un éléphant d’Afrique meurt sous les actes barbares de braconniers… La population du majestueux pachyderme ne cesse de se réduire drastiquement. Rien que depuis le début de ce mois de novembre, plus de 1086 éléphants d’Afrique ont été massacrés. Chaque année, 20.000 éléphants sont tués pour alimenter le commerce illégal de l’ivoire. Même si,  la Chine vient d’interdire totalement le commerce de l’ivoire, ce qui certes encourage notamment l’Europe à suivre la même vision, il subsiste toujours de nombreuses « résistances ». 

Les trafiquants ne manquent pas de stratagèmes pour passer à travers les mailles du filet et poursuivre tranquillement leur activité illégale. Derrière les braconniers se cachent de puissants réseaux criminels organisés où se mêlent corruption, blanchiment d’argent et assassinats. Les trafiquants ne reculent devant rien pour obtenir l’or blanc tant convoité. Même si, il y a des progrès dans la lutte contre le braconnage, et si des marchés noirs sont démantelés, il reste encore énormément de travail pour éradiquer ce fléau. 

Selon Pauwel De Wachter, coordinateur WWF en Afrique de l’Ouest :

 Les braconniers utilisent généralement des Kalachnikovs ou des flèches empoisonnées. Ces armes blessent l’animal, mais ne le tuent pas immédiatement. Une fois l’éléphant à terre, les braconniers coupent ses tendons afin de l’immobiliser, le condamnant à une mort douloureuse. Afin que l’éléphant se vide plus vite de son sang, ils coupent sa trompe. 

(cf. Les éléphants des forêts africaines ne sont plus en sécurité.)

Rien qu’en Belgique, entre 2007 et 2016, les douaniers belges ont saisi 3.616 produits dérivés de l’ivoire. Ceux-ci proviennent principalement d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest. La plupart d’entre eux transitent par Brussels Airport et ont la Chine pour destination finale.

Perdre cet animal endémique de la savane serait une catastrophe pour la biodiversité. En effet, l’éléphant joue un rôle fondamental dans l’écosystème. Les scientifiques observent que la biodiversité des plantes décline fortement en Afrique de l’Ouest à cause notamment de l’extinction locale de l’éléphant de forêt. Il est un distributeur d’engrais majeur pour les forêts qu’il habite. L’absence significative de l’éléphant rend ces forêts moins résilientes à d’autres menaces comme la sécheresse. 

Selon le WWF si en outre, les mesures actuelles ne sont pas renforcées rapidement, l’animal aura totalement disparu dans 20 ans ! L’ONG a notamment toujours accordé une place de choix pour venir en aide aux pachydermes. C’est pourquoi l’association vient d’ouvrir une nouvelle campagne pour venir à son secours. Une collecte de fonds vient d’ouvrir pour renforcer les efforts de conservation. 

Les dons récoltés permettront : 
  • De poursuivre la lutte contre le braconnage en contribuant au renforcement des patrouilles de surveillance et à la création de nouvelles zones protégées pour les éléphants.
  • L’amélioration de la législation sur le braconnage et de son application.
  • L’organisation d’une cohabitation harmonieuse entre les hommes et les éléphants : mise en place de zones tampons et de clôtures, indemnisation des dégâts et sensibilisation à l’importance de la survie de l’éléphant.
  • La diminution de la demande en ivoire en sensibilisant les consommateurs aux aspects cruels et illégaux de ce commerce.
  • Un contrôle plus strict des produits issus du trafic illégal d’espèces sauvages dans les pays de transit (dont la Belgique).

Agissons maintenant pour que l’éléphant ne disparaisse pas et que les futures générations ne le connaissent qu’à travers des visites dans les musées ou qu’ils ne le contemplent qu’à l’aide de photographies… 

Pour en savoir plus sur cette campagne, cliquez sur le lien placé sous cet article (référence) 

 

 

Référence

WWF-Belgique, (19/11/2019). 70 % des éléphants d’Afrique ont disparu en 40 ans. Ensemble, sauvons l’espèce de l’extinction.. Repéré sur WWF-Belgique.

Articles similaires