Retour au contenu
nov. 10

Le taux de mortalité élevé des reptiles et amphibiens inquiète les vétérinaires


  • Vendredi 10 novembre 2017, 15:47
  • Zoé
Au cours des dernières décennies, de plus en plus de ménages ont décidé de renoncer à l'adoption d'un chat ou d'un chien et ont préféré opter pour un compagnon appartenant à la famille des reptiles et amphibiens

Au cours des dernières décennies, de plus en plus de ménages ont décidé de renoncer à l'adoption d'un chat ou d'un chien et ont préféré opter pour un compagnon appartenant à la famille des reptiles et amphibiens

Le BMJ Veterinary Record journal examine le sujet des reptiles et des amphibiens en tant qu'animaux de compagnie.
Le taux de mortalité des reptiles et amphibiens au cours de leur première année de vie dans un environnement familial est très élevé. Ce taux a tendance à être bien plus élevé chez des animaux qui viennent d'être retirés de leurs habitats naturels, que celui des animaux élevés en captivité. Ce fait souligne la nécessité de contrôles plus stricts sur l'acquisition et le transport des animaux. Les vétérinaires aimeraient voir une information et un soutien améliorés, une meilleure application des quarantaines et des contrôles d'entrée ainsi qu'une augmentation des soins vétérinaires spécialisés. La suppression des failles juridiques dans le trafic d'animaux sauvages empêcherait également les reptiles et les amphibiens totalement inadaptés aux soins domestiques d'accéder au marché. 
Les auteurs soutiennent que, même s'il est possible de garder certains reptiles et animaux amphibiens dans un environnement familial, il devrait y avoir des licences plus strictes.

Il y a une préoccupation croissante concernant le bien-être des reptiles. Plus tôt ce mois-ci, la RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals) a publié des recherches montrant qu'ils sont souvent négligés. Non pas parce que leurs propriétaires ne se soucient pas d'eux, mais parce qu'ils ne savent pas comment s'occuper d'eux. La recherche menée par l'organisme de bienfaisance a révélé que beaucoup de conseils en ligne sont contradictoires, incohérents et de qualité variable, ce qui n'encourage pas la propriété responsable des reptiles. Il est important que les propriétaires de reptiles obtiennent des informations d'une source fiable et crédible : leur vétérinaire local.

Certains groupes de protection des reptiles et des amphibiens estiment qu'il est temps de fermer complètement cette industrie. Selon eux ces animaux ne peuvent pas être domestiqués et intégrés dans les vies humaines de la même manière que les chiens et les chats. Notre attention doit se concentrer sur ce qui est le mieux pour les animaux, pas simplement sur notre propre fascination pour ces créatures incroyables. 
 

Source : focusingonwildlife

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité