mai 17

Le Kenya envisage d'instaurer la peine de mort pour les braconniers

Jeudi 17 mai 2018, 13:27 Julie
Des mesures dissuasives pour empêcher les braconniers de passer à l'acte

Des mesures dissuasives pour empêcher les braconniers de passer à l'acte

Le Kenya souhaite aller plus loin dans la lutte contre le braconnage, et pour cela, le pays a décidé de durcir ses lois contre les chasseurs s'en prenant aux rhinocéros et aux éléphants pour leurs cornes et défenses en ivoire. Les braconniers ne resteront plus impunis, ils risqueront désormais la peine de mort. Le ministre kényan du tourisme et de la protection des espèces sauvages, Najib Balala, l'a annoncé : 

"Nous avons en place la loi de conservation de faune et flore qui a été appliquée en 2013 et qui entraîne une condamnation à perpétuité ou une amende de 200.000 dollars. Cependant, celle-ci n'a pas été la meilleure force de dissuasion pour restreindre le braconnage, d'où cette loi plus stricte proposée". 

Le Kenya possède une faune et une flore particulièrement riches. Le pays abrite plusieurs dizaines d'espèces sauvages dans ses parcs et réserves nationaux, parmi lesquels les lions, les rhinocéros, les autruches, les hippopotames, les girafes et les zèbres, mais les braconniers n'ont jamais cessé d'y sévir : en 2017, 69 éléphants et neuf rhinocéros ont été tués au Kenya, alors que les deux espèces sont menacées.

Le Wildlife Conservation Act (loi sur la protection des espèces sauvages), mis en place en 2013, et qui prévoit notamment une amende de 200.000 dollars (environ 169.700 euros) a déjà permis de réduire de 85% le braconnage des rhinocéros, et de 78% celui des éléphants.  Mais le Kenya souhaite aller plus loin pour protéger ses animaux sauvages, et donc d'imposer la peine capitale aux braconniers.

Avant qu’une telle loi soit réellement votée puis appliquée, le pays africain va néanmoins se heurter à l’ONU, totalement opposée à la peine de mort pour tout crime quel qu’il soit.

 

Référence

Tissot, C., (2018). Le Kenya veut instaurer la peine de mort pour les braconniers. Repéré sur The Weather Channel.

Articles similaires