oct. 19

Le gorille de Grauer : son avenir ne tient qu'à un fil

Vendredi 19 octobre 2018, 17:04 Laurent
Sa population a chuté de 80% en seulement 20 ans mais l'espoir subsiste

Sa population a chuté de 80 % en seulement 20 ans mais l'espoir subsiste

Il est sans conteste le gorille le plus grand et le plus costaud du monde, mais face à l'homme qui anéantit son habitat naturel quotidiennement, il est aussi le gorille le plus menacé. Le gorille de Grauer ne vit qu'en République Démocratique du Congo, il y a de cela vingt-ans sa population s'élevait à un peu plus de 17.000 individus. Aujourd’hui, nous en répertorions environ 3.800 ce qui signifie que sa démographie a drastiquement chuté (environ 80 %).

À l'allure du déclin de sa population (environ 5 % par an), si la tendance n'est pas inversée rapidement, le gorille de Grauer serait la première sous-espèce à s'éteindre définitivement. Les causes de ce déclin sont les nombreux conflits dus à l'instabilité du pays, les exploitations minières pour y récupérer divers minerais, comme le coltan par exemple, qui permettent notamment la fabrication de nos smartphones... Ces "trésors" sont dirigés par des milices armés qui s'en servent pour financer leurs actions. Ce gorille est également chassé pour sa viande par les communautés locales et les mineurs.

Mais depuis plusieurs années de nombreuses ONG tentent de mettre en place de multiples projets de conservation pour que ces gorilles puissent à nouveau prospérer dans les années à venir. L'espoir reste présent. 

"De nombreuses mesures sont nécessaires pour reconstruire cette extraordinaire population, ici et dans l’est de la RDC (République Démocratique du Congo). D’abord, et surtout, la stabilité politique car il y a encore une insécurité totale dans de nombreux endroits autour d’où nous sommes aujourd’hui. Et bien sûr, poursuivre les efforts de protection à l’intérieur des zones protégées".

Explique David Greer, membre du WWF International

L’aggravation des conflits et de l’insécurité du pays est suite à de nombreuses tensions politiques et institutionnelles dans les alentours depuis le report des élections qui devaient se dérouler en 2016. 

Perdre le gorille de Grauer serait un désastre car étant une espèce parapluie, ce grand singe contribue de façon significative au maintien de nombreux écosystèmes et régénère ainsi les forêts. 

Envie d'en savoir plus sur le gorille de Grauer ? N'hésitez pas à consulter notre fiche dédiée. 

Référence

RTBF, (07/10/2018). Le plus grand gorille du monde est aussi le plus menacé. Repéré sur RTBF.

Articles similaires