Retour au contenu
oct. 10

Le commerce mondial de poisson n'est pas suffisamment contrôlé


Le commerce mondial de poissons relève trop d'incohérences, provoquant une surpêche de certaines espèces.

Le commerce mondial de poisson relève trop d'incohérences, provoquant une surpêche de certaines espèces.

Les chercheurs de l'université de Salford ont étudié les statistiques mondiales de production et de commerce des vivaneaux, poissons de la famille des lutjanidés. Le centre de recherche sur les écosystèmes et l'environnement a donc fait une triste découverte : les déclarations officielles du commerce de vivaneaux seraient en réalité sous-estimées de 70% !

Cette différence serait due à un manque de contrôle des espèces. En effet, lorsque les pays déclarent importer une certaine quantité de cette espèce de poisson, les pays exportateurs déclarent une autre quantité. En réalité, certaines espèces de poissons ne réussissent pas à se faire identifier correctement et sont donc vendues sous un autre nom. Ainsi le commerce mondial de vivaneaux est en hausse.

Le risque de ce manque de précision dans le contrôle des espèces pêchées, serait de pêcher des espèces vulnérables en les mettant dans la même catégorie que des poissons nombreux qui ne craignent pas autant la surpêche.

 

Source : Science Daily

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité