Retour au contenu
mars 15

Le chat domestique, un fléau pour la biodiversité ?


  • Jeudi 15 mars 2018, 19:24
  • Julia
Sa popularité croissante ne lui rendrait pas toujours service

Sa popularité croissante ne lui rendrait pas toujours service

Les méthodes de chasse du chat domestique seraient responsables d'un désastre écologique, en affaiblissant ses terres d'accueil. L'introduction de prédateurs tels que le chat domestique aux quatre coins du monde a causé de grands dégâts écologiques : 87 espèces d'oiseaux, 45 espèces de mammifères et 10 espèces de reptiles ont été exterminées. Les rongeurs tels que le rat noir arrivent premiers sur la liste, responsables de la disparition de 75 espèces : 52 oiseaux, 21 mammifères et 2 reptiles. S'ensuivent les chats, puis les renards, puis les chiens. La prédation n'est pas la seule responsable cependant : la transmission de maladies et la compétition inter-espèces également. 

Les régions du monde les plus touchées par ces disparitions sont l’Amérique centrale et les Caraïbes (33 espèces), l’Australie (21 espèces), Madagascar (20 espèces) et la Nouvelle-Zélande (15 espèces). L'impact est plus fort sur les îles, les espèces vivant en ces endroits n'étant pas habituées à d'autres animaux avec lesquelles elles n'ont pas évolué, elles sont incapables d'adapter leurs comportements face à l'attitude d'autres espèces.

La diversité de la flore est également menacée. Les petits animaux fouisseurs disparaissant, la terre n'est plus retournée ni renouvelée, et de ce fait de nombreuses espèces végétales disparaissent petit à petit. Aujourd'hui, 58% des espèces disparues durant les 500 dernières années ont été décimées par les mammifères importuns et 596 espèces sont encore menacées. 

Source : Notre planète 

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité