mars 2

Le Botswana déterminé à reprendre la chasse aux animaux sauvages

Samedi 2 mars 2019, 19:27 Laurent
Le territoire abrite la plus importante population d'éléphants africains

Le territoire abrite la plus importante population d'éléphants africains

Une fois de plus, les éléphants d’Afrique sont gravement menacés. Et pour cause, le gouvernement du Botswana, remue ciel et terre pour lever l'interdiction de chasser sur son territoire qui est effective depuis 2014 par l'ancien président Ian Khama, passionné par son pays et protecteur de la nature. Depuis son départ, son successeur, Mokgweetsi Masisi en fonction depuis le 1er avril 2018, a confirmé ce jeudi la légalisation du retour de la chasse. Pourtant, le pays abrite la plus importante population d'éléphant avec au compteur 135.000 individus selon les dernières évaluations effectuées en 2015.  

Un comité présidé par le ministre du développement rural, Frans van der Westhuizen vient d'établir un rapport afin d'appuyer la levée de la législation en vigueur.  

"Il est nécessaire de faire les recommandations suivantes : la levée de l’interdiction de la chasse » et « l’introduction de l’abattage régulier mais limité d’éléphants."

Selon le rapport.

Ce dernier stipule vouloir « promouvoir la conservation des animaux ». Il ajoute : 

 « Quand les communautés prennent conscience (…) des revenus générés par les ressources de la faune, elles protègent la nature ».

Mais, les défenseurs de la cause animale ne sont pas de cet avis, surtout Dex Kotze, un homme d'affaire impliqué dans la défense des animaux et de l'environnement. L'homme qualifie cet acte de désastre. 

« Le Botswana compte 2 millions d’habitants et son économie dépend des diamants et du tourisme. La légalisation de la chasse pourrait faire des dégâts importants dans l’industrie touristique du Botswana. C’est fou. »

Référence

20 Minutes, Agences, (22/02/2019). Botswana: Le pays veut légaliser la chasse aux animaux sauvages. Repéré sur 20 Minutes.

Articles similaires