Retour au contenu
mai 11

La survie du Jaguar est en jeu


  • Vendredi 11 mai 2018, 10:12
  • Laurent
Le trafic des canines de Jaguar s'intensifie en Bolivie

Le trafic de canines de Jaguar s'intensifie en Bolivie

Fortement prisées par la Chine, les  canines de jaguar auraient d'après certaines croyances des vertus aphrodisiaques... Ces dents sont également portées comme bijoux en signe de statut social. Ce marché noir s'est intensifié ces dernières années. Cette chasse intensive nuit gravement à la survie du félin , qui est déja sur la liste rouge des espèces menacées.

 Rodrigo Herrera (chargé des questions sur la biodiversité au sein du ministère de l'Environnement) raconte à L'AFP que ce trafic a été constaté en 2014 par les autorités locales, qui ont été informées de plusieurs échanges de dents de cet animal contre de l'argent, dans le département nord-est de Beni

De nombreux experts soupçonnent la présence  massive de chinois dans le pays sud-américain, qui auraient propagé ce trafic illégal. Le gouvernement d'Evo Morales a octroyé à divers groupes chinois plusieurs chantiers publics d'une valeur de 7 milliards de dollars, ce qui a attiré un regroupement des travailleurs du géant asiatique. Chaque canine (toujours selon Rodrigo Herrera) mesurant entre 8 à 10 centimètres coûte entre 70 à 100 dollars et parfois jusqu'à 5 000 dollars sur le marché chinois. 

Mais ce trafic va même plus loin : le crâne du jaguar est très convoité, celui-ci incluant la peau et le sexe s'il s'agit d'un mâle. Le montant atteindrait  des sommes allant jusqu’à 10 000 dollars. 

Selon les chiffres de la banque mondiale, le seuil de pauvreté touchait en 2015 38,5% de la population du pays. Rodrigo Herrera poursuit  "de chaque animal, une personne pauvre (généralement un paysan, ndlr) peut tirer jusqu'à 2.000 dollars, et c'est beaucoup d'argent". 

Depuis que la police bolivienne a été informée de ce marché noir, celle-ci a empêché 400 dents du félin de partir par courrier vers des adresses chinoises. 

Fabiola Suarez, (spécialiste du département de biodiversité du ministère de l'Environnement)  pense que la quantité de dents ayant déjà quitté le pays est inquiétante. 

Selon, les dernières données officielles, la justice a lancé 15 procédures légales dont 11 contre des chinois vivant en Bolivie. La chasse de jaguar par la chine est en plein boum. D'après les autorités boliviennes, il ne subsiste que 7 000 spécimens, sur une population mondiale  évaluée  à 64 000 par l'université nationale autonome du Mexique.

"Si l'on ne met pas en place certains contrôles, cela peut déboucher sur un problème très grave pour leur survie » ,  avertit Fabiola Suarez.

Source : BFM TV

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité