Retour au contenu
déc. 10

La souffrance animale existe vraiment


  • Dimanche 10 décembre 2017, 17:26
  • Julia
Souffrance animale

Des solutions existent pour leur éviter cette souffrance

Désormais, il ne fait plus de doute que la douleur et la souffrance existent chez la plupart des animaux. En particulier chez le groupe des vertébrés (auquel appartient l’espèce humaine) qui se divise en cinq sous-groupes : 

  1. Les poissons.
  2. Les batraciens. 
  3. Les reptiles.
  4. Les oiseaux.
  5. Les mammifères.

Les porcs, les poules, les vaches, les moutons, souffrent du stress, de la peur, des blessures qu’on leur inflige et même de la séparation avec leurs congénères. Tous les mammifères (y compris nous les humains) partagent les mêmes récepteurs sensoriels de la douleur dans la peau. 

Observons simplement les animaux dans les zoos par exemple : leur comportement trahit cette souffrance, même psychologiquement parlant : Certains mordent des barreaux, d’autres se grattent, crient, paniquent ou sont prostrés sans un bruit.

Des solutions existent pourtant, pour leur éviter de telles souffrances : agrandir les cages des animaux d'élevage, changer les méthodes d’abattage, recourir à d’autres méthodes lors de la sélection de certaines espèces, destinées à l’industrie (les poussins mâles par exemple, sont un cruel exemple).

Des solutions existent pour leur éviter de souffrir

De l’émotion dans chaque être 

Des pieuvres aux éléphants, en passant par l’oiseau, les émotions sont vitales dans leur quotidien comme dans le nôtre. La capacité des animaux à éprouver des émotions, telles que l’amour, l’amitié et l’attachement (surtout chez le chien), implique un certain niveau de ressenti, comparable à celui de l’homme. Lorsque des souris, des rats, des poules, des cochons ou des dauphins observent un congénère qui souffre, ils se montrent sensibles à ces souffrances, au point de développer un stress intense et de leur venir en aide. 

Des solutions existent pour leur éviter de souffrir

 

L’homme détient un « droit de vie et de mort » sur les animaux. Cela justifierait-il que les humains soient les seuls à pouvoir vivre sans souffrir ?

Source: Cité-science 

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité