mai 6

La rainette de Cuba envahit les Etats-Unis

Dimanche 6 mai 2018, 19:16 Julie
Le réchauffement climatique est mis en cause

Le réchauffement climatique encore mis en cause

La rainette de Cuba est une petite espèce de grenouille ne dépassant pas les 13 centimètres. Jusqu'à aujourd'hui nous ne la trouvions qu'en Floride, mais ce petit animal est très envahissant. C'est en tout cas ce que le zoo d’Audubon, à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) a pu constater depuis quelques temps, avec une prolifération inhabituelle de celle-ci.

La rainette de Cuba, bien que petite, est vorace et peut causer d’énormes dégâts sur la faune environnante et même éliminer les autres amphibiens. Lorsqu'elle est en présence d'un potentiel prédateur, elle sécrète un mucus toxique qui provoque une sensation de brûlure douloureuse chez l’homme, s’il y a contact avec la bouche, les yeux ou une plaie ouverte. Elle est aussi porteuse d'un champignon parasite, capable de détruire les autres amphibiens, le Chytridiomycota. Si elle s'installe quelque part, "elle prend le pouvoir et vous pouvez dire adieu aux autres amphibiens".

Une équipe de scientifiques a passé deux mois dans le zoo d'Audubon, afin d'expliquer cette prolifération. Après avoir capturé 367 rainettes de Cuba, les scientifiques ont estimé qu'il était probable que "cette invasion à la Nouvelle-Orléans a commencé quand le zoo d’Audubon a importé des palmiers de Floride destinés à son exposition sur les éléphants". 23 autres grenouilles ont également été retrouvées dans les canalisations du zoo. "Elles pénètrent parfois dans la plomberie. Les gens les retrouvent dans leurs toilettes par exemple, ce qui est toujours une surprise", expliquent le spécialiste des amphibiens Brad Glorioso et son équipe du Wetland and Aquatic Research Center de Lafayette. L’espèce cherche un environnement chaud et humide, comme les canalisations, causant énormément de dégâts. En Floride, elles ont provoqué des coupures de courant très coûteuses.

La raison principale de cette invasion, selon l'équipe de spécialistes, est le réchauffement climatique. En effet, le dernier hiver a été très doux et ne leur a donc pas nui. De plus, les zones côtières des États-Unis constituent de plus en plus un habitat convenable pour ces rainettes de Cuba, elles pourraient même bientôt remonter le long de l’Atlantique et atteindre la Caroline du Nord.

C'est donc pour cela que Brad Glorioso et d’autres scientifiques essaient d’en apprendre le plus possible sur ces petites grenouilles et les dangers qu’elles représentent pour la faune locale américaine.

 

 

 

Référence

Embark, L., (2018). L’envahissante rainette de Cuba inquiète les USA. Repéré sur Ouest France.

Articles similaires