mai 2

La prolifération de la tortue de Floride menace la biodiversité

Mercredi 2 mai 2018, 18:32 Julie
Cette espèce invasive qui menace les autres

Une espèce invasive qui menace les autres

Entre 1970 et 2000, le bébé tortue de Floride était l'animal que tout le monde voulait à la maison. De petite taille, avec de jolies couleurs, ce reptile a fait craquer bon nombre de Français. Mais comme pour beaucoup d'autres espèces, sa taille peut considérablement augmenter avec l'âge, elle peut ainsi atteindre deux kilogrammes, mesurer 30 centimètres de diamètre et elle peut vivre plus de 40 ans en captivité. Ajoutons à cela que cette tortue est carnivore, elle peut donc être potentiellement dangereuse, car en position de domination, elle peut pincer. Ainsi, de nombreuses tortues ont été relâchées dans la nature, leurs propriétaires estimant qu’il valait mieux rendre la liberté à ces animaux, mais la tortue de Floride se nourrit de viande. "Si elle ne mange pas tout, cela pollue l’eau et dégage une mauvaise odeur" précise Nicolas Jardé, responsable animalier au sein du village des tortues à Carnoules dans le Var.

Cette espèce exotique s'est très bien acclimatée aux régions du sud de la France, telles que la région PACA et la Corse, où les températures ne sont pas trop éloignées de celles de son milieu d'origine, c'est ainsi que l'animal s'est développé très rapidement et en très grand nombre devenant une espèce envahissante. Mais la conséquence la plus directe concerne une espèce de tortue locale, la Cistude d'Europe. La tortue de Floride s’est installée dans les lieux de vie et de ponte de cette tortue, plus craintive. Cette espèce se retrouve ainsi fragilisée et fait l’objet d’une protection particulière face à la prolifération grandissante des tortues de Floride.

Preuve que ces tortues se reproduisent dans nos eaux françaises, nous avons trouvé des bébés tortues de Floride en liberté. Et selon Nicolas Jardé, "une femelle pond en moyenne une dizaine d’œufs. Mais, comme tous les reptiles, elle fait de la rétention spermatique, c’est-à-dire qu’elle est capable de garder des spermatozoïdes jusqu’à cinq ans".

Cette prolifération peut être constatée dans le village des tortues de Carnoules qui se retrouve de plus en plus souvent saturé, ne pouvant plus accueillir de nouveaux animaux. Le responsable animalier demande donc aux propriétaires de réfléchir à deux fois avant de libérer leur tortue, car outre la Cistude d’Europe, la tortue de Floride mange aussi des têtards, ce qui a des incidences directes sur d'autres espèces.

 

Référence

Ceilles, M., (2018). Espèces invasives en France: La tortue de Floride prolifère et menace la biodiversité locale en Paca. Repéré sur 20 minutes.

Articles similaires